Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 février 2017 5 24 /02 /février /2017 17:30

L'hellébore fétide est une des premières plantes qui fleurissent en fin d'hiver et début de printemps.

C'est une plante vivace.

Hellébore vient du sémitique hélibar ( remède contre la folie ). Elle est qualifiée de fétide en raison de l'odeur repoussante de la plante quand on la touche ( avec des gants car c'est une plante extrêmement toxique ).

 

L'Héllébore fétide

Les fleurs apparaissent de janvier à avril, elles produisent beaucoup de pollen. Elles sont visitées par des insectes diptères et par les abeilles et les bourdons.

Les graines sont récupérées par les fourmis qui participent ainsi à l'extension des ces plantes. On observe souvent des rejetons plusieurs mètres autour de la plante mère.

L'Héllébore fétide

L'Hellébore fleurit ordinairement 2 fois. La première fois vers 5 ans, les nouvelles tiges qui naissent de la souche assurent une seconde floraison, puis la plante meurt.

L'Héllébore fétide

C'est une plante extrêmement toxique pour l'homme et les animaux, c'est pour cela qu'elle n'est plus utilisée dans la pharmacopée populaire.

45 g de sa racine suffisent à tuer un boeuf.

Repost 0
Published by Zorglub - dans Vegetaux et fleurs
commenter cet article
31 juillet 2012 2 31 /07 /juillet /2012 17:26

Un petit article sur les orchidées sauvages. On en a rencontré quelques une lors de nos ballades.

 

C Rouge

 

Céphalanthère rouge ( Cephalanthera rubra ) Chalet à Chamrousse

 

La famille des orchidées, c'est environ 30 000 espèces dans le monde entier, dont 160 en France.

Il existe 4 principaux genre d'orchidées :

 

Les Epitactis, les Ophryx, Les Orchis, les Dactylorhiza.

 

C Rouge2

 

C'est une plante vivace avec des fleurs assez particulières. Les fleurs des orchidées possèdent un labelle qui est un pétale différencié qui tombe de façon particulière, elles sont de type 3, c'est à dire possèdent trois pétales et trois sépales. 

 

detail labelle

 

detail labelle1

 

Détail du labelle chez la sabot de Vénus ( Cyprepedium calceolus )


Elles possèdent également un petit capuchon, le gynostème qui abrite les organes mâles et femelles.

Les orchidées de France ont des feuilles à nervures parallèles et sont simples et lisses. La tige est toujours unique. Elles possèdent un port dressé sans ramification. 

Pour se faire polliniser ( c'est à dire se reproduire en assurant un brassage génétique ) les orchidées se font aider par les insectes. Pour la plupart des fleurs, le deal est simple : l'insecte donne le pollen et en échange la fleur donne du nectar.

 

fleurs chartreuse 003


Ce n'est pas le cas des orchidées. Elle adoptent donc d'autres stratégies :

Certaines imitent les plantes riches en nectar pour attirer les insectes et les orchidées fleurissent en même temps que les plantes qu'elles copient ( genre Orchis et Dactylorhiza )

 

P1080079


D'autres ressemblent à des insectes et en imitent l'odeur voire souvent la forme, la couleur et le toucher ( genre Ophrys ). Les Ophrys fleurissent en même temps que l'apparition des mâles qu'elles imitent, donc avant la sortie des femelles.

 

Une fois fécondées, il faut que les graines des orchidées se développent, c'est extrêmement difficile ( sur des milliers de graines disséminées, seule une sur un million a des chances de se developper ).


fleurs chartreuse 123


les graines d'orchidées sont de très petite taille ( entre 0,2 et 0,6 mm ). Elles sont dispersées par le vent ou un animal qui déchire la capsule où se trouvent les graines.

chamrousse 089


Les graines d'orchidées ont une caractéristique supplémentaire : elles ne possèdent pas de tissus nutritif, donc elles ne peuvent de développer seules. Elles ont besoin d'un champignon pour se développer, ce champignon va leur apporter de la nourriture ( azote, eau, sels minéraux, carbone ... ) et l'orchidées produit des sucres via la photosynthèse. C'est une symbiose qui porte le nom de "mycohétérotrophie".

 

chamrousse 095


Les orchidées sont des plantes assez rares et donc à protéger ... Eviter des les couper, éviter de tondre avant qu'elles aient fait leur cycle etc ....

 

Merci au cahier technique de la gazette des terriers pour la doc !

Repost 0
Published by Zorglub - dans Vegetaux et fleurs
commenter cet article
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 20:38

 

sabot venus

 

 

C'est une plante de la famille des orchidées. Le Cypripedium calceolus a plusieurs noms d'usage : Le sabot de Venus, le sabot de la vierge, la pantoufle de Notre Dame car cette fleur est la réplique exacte de la pantoufle que portait la Vierge lorsqu'elle est apparue à une jeune bergère à La Salette.

 

profil

 

 

C'est une plante de 20 à 60 cm qui fleurit de mai à juillet.

Sa tige est verte et velue et comporte 3 à 5 feuilles ovales et plissées longitudinalement.

Les grandes fleurs sont solitaires ou par 2, beaucoup plus rarement par 3.

Les tépales sont brun pourpré. Les extérieurs sont lancéolés et torsadés. Les deux intérieurs sont soudés.

Le labelle est jaune vif luisant et renflé en forme de sabot.

 

detail labelle

 

 

 

Le sabot de Venus produit des phéromones. Une petite abeille femelle croit sentir un mâle. Elle entre dans le sabot, est prise au piège ... la seule issue passe par un couloir où elle se charge de pollen. Un peu plus loin elle est à nouveau piégée et en ressortant elle dépose le pollen sur les stigmates d'une autre plante.

 

detail labelle1

 

 

 

L'abeille assure donc l'insémination naturelle de la plante. Son travail est indispensable pour la production de graines par la plante. De plus pour germer la graine a besoin d'un champignon microscopique présent dans l'humus forestier.

 

double fleur

 

 

 

Un sabot de Venus met entre 8 et 15 ans pour fleurir !

 

C'est une plante qui a besoin de calcaire pour pousser.

On va donc la trouver dans les parties claisemées de forêt où le dépot d'humus ne fait pas écran avec la roche mère calcaire.

Elle se développe de l'étage collinéen à l'étage subalpin.

 

bouton

C'est une plante qui souffre du boisement des clairières et de la densification du couvert forestier.

 

Elle est protégée :

 

Protection nationale annexe 1

Convention de Berne annexe 1

Directive habitats annexes I et IV

Livre rouge nationale tome II

 

La protection nationale annexe 1 la protège sur tout le territoire national sauf les parcelles habituellement cultivées.

 

Est interdit :

 

La destruction, la coupe, la mutilation, l'arrachage, la ceuillette ou l'enlèvement, le colportage, l'utilisation, la mise en vente, la vente ou l'achat de tout ou partie d'un spécimen.

 

groupe sabot

 

 

 

Les photos ont été prises sur 9 stations différentes sur une zone de 5 km2.

Repost 0
Published by Zorglub - dans Vegetaux et fleurs
commenter cet article
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 20:36

L'Orchis abeille ou Ophrys apifera est  une plante de la famille des orchidacées.

 

orchys sur pied

 

 

C'est une plante dont un pétale : le labelle simule un insecte par sa forme, sa couleur, sa pilosité. Pour cet ophrys c'est une abeille.

 

orchys2

 

 

Cette famille de plantes utilise le piège de la ressemblance pour piéger les insectes. Le mâle croit voir posée sur la fleur une femelle. Fleur qui de plus dégage l'odeur spécifique de la femelle.

 

orchys

 

Le mâle leurré, tente de s'accoupler en vain avec la pseudo femelle ... Il repart avec quelques grains de pollen collés à son dos, grains qu'il va déposer sur une autre plante.

 

 

orchys abeille

 

 

Un coup de gueule :


Alisson en se promenant le long d'une route au dessus de la maison a vu une station avec des Orchis abeille. Deux jours après en y retournant pour faire des photos, les talus de la route avaient été entièrement coupés. Je me demande qui ça dérange de laisser les plantes faire leur cycle avant de couper les talus, surtout que cette orchidée si elle ne semble pas en voie de disparition en Savoie, reste malgré tout une plante rare.


orchys détail

 

 

 

Heureusement il y a derrière la maison un chemin qui n'est pas trop parcouru et où on trouve 6 de ces magnifiques plantes.

 

orchys et bouton

 

 

 

orchys profil

 

 

orchys profil detail

Repost 0
Published by Zorglub - dans Vegetaux et fleurs
commenter cet article
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 17:04
Tout d'abord la migration des crapauds va bon train depuis une petite semaine.
En deux jours le lac a dégelé, la neige fondu et les crapauds ont commencé à sortir ...


Autre signe de l'arrivée du printemps : La floraison du noisetier ..

noisetier

De loin ce n'est pas évident, on ne voit que les parties mâles. pour voir la fleur, il faut se rapprocher ( partie rouge ).

fleurs noisetier

Ce midi, le temps était chaud et surprise, les abeilles étaient au travail, récupérant le pollen du noisetier.

abeille


abeille gro plan
Repost 0
Published by Zorglub - dans Vegetaux et fleurs
commenter cet article
23 mai 2009 6 23 /05 /mai /2009 21:25
Avant hier, sur la montagne, en face de la maison, à 17 heures par un fort vent du sud au niveau de l'étage subalpin, les pollens des épicéas s'élèvent en épais nuages jaunes.

Ce soir en montant à l'alpage, les fissures de la route étaient remplies de pollen jaune ...







En redescendant nous avons pu voir une biche ( ca confirme les crottes que j'ai trouvé pas loin il y a trois semaines .... faudra penser à aller écouter le brame en octobre ) dans le virage avant le glissement de terrain puis une buse qui nous a suivi sur une centaine de mètres.
Plus bas une chevrette se reposait dans le fossé de la route, elle est tranquillement partie quand nous sommes passés.




Repost 0
Published by Zorglub - dans Vegetaux et fleurs
commenter cet article
23 mai 2009 6 23 /05 /mai /2009 13:39
Cette prairie abrite nombre d'insectes pris en photos sur ce blog.
Cette année ayant décidé d'approfondir mes connaissances sur la végétation et la flore, l'inventaire de la prairie est un début.



Cette prairie est formée par la "pelouse" qui a été laissée "tranquille" depuis deux ans.
Je fais une tonte complète à l'automne puis deux en début de printemps et je laisse pousser.


L'anthyllide vulnéraire ( Anthyllis vulneria ). Cette plante est de la famille de la fève.
C'est une plante vulnéraire qui contient des saponines. C'est une bonne plante fourragère mais qui ne pe
ut être coupée qu'une seule fois.



C'est un remède populaire uti
lisé pour soigner les plaies et les blessures.
C'est une plante visitée par les papillons, les bourdons et certaines abeilles. Elle nourrit des petits charançons et les chenilles de la sésie icheumoniforme, de l'argus frêle et de l'azuré des anthyllides.



Le bouton d'or ( Ranunculus acris famille des renonculacées ). C'est en fait une plante toxique très amère ( contient de l'anémonine ) qui n'est pas appréciée par le bétail.
Les fleurs du bouton d'or sont visitées par des petits coléoptères, des punaises, des thrips, mouches, papillons, guèpes ....
La plante nourrit les chenilles de la noctuelle, de la lychnide et plusieurs chrysomèles.



La céraiste vulgaire ( Cerastium vulgatum ) pousse dans les zones de végétation moins haute.



Détail des fleurs de céraiste vulgaire.



Grande chélidoine ou Grande éclaire, Herbe aux verrues, Herbes aux boucs ( helidonium majus ).
C'est une plante médicinale. Son suc laiteux contient plusieurs alcaloïdes vénéneux, c'est un remède populaire contre les verrues.
Les fleurs sont butinées par les mouches, les abeilles et les bourdons. La plante nourrit un aleurode.



Les pissenlits ( cf articles précédents ).



Le géranium colombin ( Géranium colombinum ) qui pousse dans la haie avec le liseron et le mouron.



Le nom de genre signifie " bec de grue " c'est une allusion à la forme du fruit. Lorsque le fruit est mur, les graines sont ejectée à plusieurs mètres.


Liseron des haies ( Calystegia sepium ). c'est une plante dont les feuilles sont utilisées pour combattre la constipation.
Très volubile, le Liseron est un excellent moyen de cacher une cloture ou une barrière inesthétique.
Les fleurs produisent du nectar et du pollen butiné par les abeilles et les bourdons.
la plante nourrit une chrysomèle : la casside subferrugineuse.


Le Lotier corniculé ou pied de poule ( Lotus corniculus  ). C'est un excellent fourrage et une plante médicinale dont les fleurs soignent les troubles du sommeil, l'angoisse ou la dépression nerveuse.


Les fleurs attirent les papillons et les guêpes sociales, les abeilles et les bourdons.
Les graines sont consommées par les bouvreuils et les pigeons ramiers. la plante nourrit une quinzaine de chenilles dont celles de la zygène du trèfle, le point de Hongrie, la piéride de la moutarde.



La Minette ( Medicago lupulina ). c'est une ancienne plante fourragère délaissée par "l'agriculture moderne".



La minette est visitée par les abeilles. Ses graines nourissent plusieurs charançons et quelques chenilles : la phalène réticulée, la phalène du mille feuille et des géomètres.



Nigelle d'espagne ( Nigella espagna ). c'est une plante des prairie fleuries dont d'autres ( nigelles de damas ) sont pressées pour en faire de l'huile.




L'ortie ( Urtica dioica ). La reine des plantes !! Indispensable en agriculture biologique grâce à son purin ( 1kg pour 10 litres d'eau, laisser macérer 15 jours, filtrer mettre en bouteille a l'abri de la lumière et utiliser dilué 1/10 ).
La gastronomie populaire lui fait une place de choix à cause de sa richesse en sels minéraux et vitamines.
Elle abrite et sert de garde manger à nombre d'especes animales : les graines sont appréciées des bouvreuils, la plante nourri les punaises et les papillons les plus colorés du jardin comme la petite tortue, le vulcain, le paon du jour.
Elle abrite des colonies de pucerons attirant ainsi la coccinelle à sept points.



L'oseille des prés ( Rumax acetosa ). Les feuilles qui ont un gout acide sont fibreuses mais consommables. Le jus frais tiré des feuilles est efficace pour soulager les brulures d'orties.



Les chardonnerets consomment les graines. Cette plante fait vivre plueirs chrysomèles et chenilles dont celle de la turquoise, une magnifique zygène.
Les pucerons qui y sont élevés sont consommés par la coccinelle à onze points.



La paquerette ( Bellis perennis ). C'est une plante commune des zones piétinées et des gazons ras.
Les jeunes rosettes se mangent en salade et les boutons floraux préparés avec du vinaigre se consomment comme des câpres.
Les fleurs sont visitées par les mouches et les petites abeilles et par la coccinelle à seize points.
En montagne, elle nourrit deux chenilles : la larentie décolorée et la nyssie alpine.



Le plantain lancéolé ( Plantago lanceolata ). Les jeunes feuilles sont comestibles.
C'est une plante aux nombreuses utilisations médicinales pour soigner les yeux, la peau, les bronches du fait de ses propriétés dépuratives, calmantes et cicatrisantes.



Le trèfle des prés ( Trifolium pratense ). Les feuilles sont comestibles crues ou cuites. C'est un excellent fourrage.
Les fleurs sont visitées par les mouches ( bibions ) les papillons ( gamma ), les abeilles et les bourdons.
Elle nourrit la larve d'une cicadelle : le crachat de coucou, la coccinelle à vingt-deux points, de nombreux charançons, une vingtaine de chenilles dont celle de l'argus frêle et le l'azuré de l'ajonc.



La véronique petit chêne ( Veronica chamaedrys ). Les feuilles sont utilisées pour remplacer le thé. La plante a des propriétés légèrement digestives.



Les fleurs sont visitées par les syrphes, les guêpes parasites et les guêpes chasseresses et des abeilles comme les halictes.
La plante nourrit des chenilles ( celle de la mélités noirâtre et de la mélité orangée ) et des petits charançons.


Repost 0
Published by Zorglub - dans Vegetaux et fleurs
commenter cet article
29 avril 2009 3 29 /04 /avril /2009 18:57
Lorsque la fleur est prête, les bractées s'ouvrent.
Le premier matin, les fleurs de la périphérie de l'inflorescence s'ouvrent
.



Les cinq étamines soudées en tube produisent du pollen pendant 2h environ puis deviennent stériles.
Plus tard, l'organe femelle se déploie, son rôle : capter le pollen dans ses poils pour féconder la fleur.

Le soir les inflorescences se referment et ce ballet dure deux ou trois jours puis le pissenlit ne s'ouvre plus pendant une bonne semaine.



Après quelques jours, le bouton de pissenlit à mauvaise mine. En fait, s'il ne s'ouvre plus c'est pour préparer et protéger les métamorphoses de ses fleurs.



L'ovaire fécondé grandit et devient très dur. Son sommet s'allonge et repousse vers le haut les pappus ( petites soies noires qui décorent la base de la fleur). En une semaine, la fleur se transforme en graine.



Quand tout est prêt, le pissenlit change d'allure. La tige grandit encore et laisse apparaître une tige nue avec des graines qui seront dessiminés au gré du vent.






Repost 0
Published by Zorglub - dans Vegetaux et fleurs
commenter cet article
11 avril 2009 6 11 /04 /avril /2009 16:17
Après la première tonte printanière du jardin (une des seules car ici, c'est prairie naturelle ! ), c'est assez surprenant de voir éclore quelques jours après une multitude de taches jaunes un peu partout : Les pissenlits se réveillent !!



Le pissenlit, c'est la "plante précoce" du printemps, celle qui d'antan permettait aux miséreux de survivre à l'hiver en la consommant.



C'est une plante médicinale connue depuis longtemps. En 1600, Olivier Serre la rebaptise "pisse en lict" soulignant par là son coté de stimulant rénal.
Ses appelations populaires tournent autour de cela : "pisse au lit", "pissiou ô lî", "pisse chien".

Le pissenlit est un tonique amer, drainant et nettoyeur. Toutes ses parties sont utilisées : les feuilles pour la cuisine, les racines pour le côté médicinal.



La racine de pissenlit est un véritable cholagogue ( stimule la production de la bile - cholérétique - et favorise son évacuation - cholékinétique - ). elle est donc excellente pour nettoyer le foie tout en soutenant les reins.

Les feuilles et la racine sont riches en phosphate de fer qui est une forme assimilable du fer par l'organisme.
C'est également un dépuratif sanguin qui aide à réduire les excès d'acide urique améliorant jambes lourdes, varices et hémoroides.



Lorsque l'on coupe une tige de pissenlit, un liquide blanc caoutchouteux apparait : "le lait du diable ". Son utilité : maintenir la tige de la fleur droite.

Au début du XIX siècle, la culture du pissenlit se développe et s'accroit. La France exporte à cette époque quelques dizaines de tonnes de racines.
Dans un premier temps, le pissenlit est consommé comme aliment puis la mode de la "taraxothérapie" va augmenter la quantité cultivée afin de vendre plus de racines.



Une rosette de pissenlit vit 4 ou 5 ans, elle fleurit chaque année.
Un bourgeon apparait au centre et se developpe, grossit pendant deux semaines ensuite la tige pousse à une très grande vitesse : 10 à 15 cm en 2 jours puis la fleur s'épanouit.



Le pissenlit est un lève tard et un couche tôt. Les bractées ( feuilles protectrices ) s'ouvrent lorsque la lumière et la chaleur est suffisante. Elles laissent la fleur s'épanouir en une heure maximum.



Dès que le soleil faiblit, la bractée se referme sur les fleurs.



Ce que communement nous appelons "fleurs" chez le pissenlit est une inflorescence formée de150 à 300  fleurs minimales serrées les unes contre les autres.



Le pissenlit appartient à la famille des composées.
Ce système est avantageux car lorsqu'une abeille visite une inflorescence, elle peut féconder plusieurs centaines de fleurs d'un coup.



Repost 0
Published by Zorglub - dans Vegetaux et fleurs
commenter cet article
17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 20:39
Cette phrase signifie " Que le blé lève ". C'est ce que prononçaient les druides au solstice d'hiver alors qu'ils coupaient le gui sacré, symbole du renouveau de la nature.



Le gui fleurit sur une branche en avril, les fruits mettent deux ans à mûrir. Petites sphères translucides à chair collante véhiculées d'arbre en arbre par les grives et les fauvettes.


Les rapports entre la grive et le gui avaient été remarqués par les romains. la plante attire l'oiseau qui dévore ses baies et relâche les graines dans ses fientes.
La graine germe et s'enfonce dans l'écorce de l'hôte à la recherche des vaisseaux qui véhiculent la sève.



Le gui s'attaque généralement aux peupliers, pommiers, saules ou sorbiers. Il a plus de mal avec le chêne qui se défend en sécrétant un épais bourrelet à la base du jeune parasite, une lutte s'engage entre l'arbre et le jeune plan de gui qui secrète des substances pour empêcher cette tumeur volontaire.



A lire : La Hulotte les numéros 48 et 49.

 
Repost 0
Published by Zorglub - dans Vegetaux et fleurs
commenter cet article