Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 juillet 2016 6 30 /07 /juillet /2016 19:01

Aujourd'hui un coup de coeur pour une des meilleures revues naturaliste que je connaisse :

La Salamandre.

Dans ces numéros, tout sur un reptile qui a failli disparaître : la tortue cistude !! et en prime un film qui nous met dans la peau d'une cistude !

Le carnet découverte sur les tortues, serpents et lézards.

les deux magazines, le film et le livret

les deux magazines, le film et le livret

Repost 0
Published by Zorglub - dans Coup de coeur
commenter cet article
22 juillet 2016 5 22 /07 /juillet /2016 18:32

Le rouge-queue noir qui occupe le jardin cette année est unijambiste !

En effet, il est venu sur le balcon et à la patte droite, il lui manque le pied.

J'aime bien l'idée qu'il a comme Allain Bougrain-dubourg, échappé au taré à la pelle qui mange les petits oiseaux !

Le rouge-queue noir
Repost 0
Published by Zorglub - dans Coup de coeur
commenter cet article
10 juillet 2016 7 10 /07 /juillet /2016 19:21

Ce soir, c'est vert !!!

Vert
Vert
Vert
Vert
Vert
Repost 0
Published by Zorglub - dans Coup de coeur
commenter cet article
8 juillet 2016 5 08 /07 /juillet /2016 18:21

Pour mon départ de l'école, les parents d'élèves, les élèves et mes collègues m'ont gaté !

J'ai pu changer mon vieil appareil photo pour un NIKON coolpix P 900 avec un zoom équivalent à un 2000 mm ce qui permet des photos animalières intéressantes.

C'est à peu près ce que j'avais en digiscopie mais avec plus de photos réussies !!!

Nikon coolpix P900

Nikon coolpix P900

Repost 0
Published by Zorglub - dans Coup de coeur
commenter cet article
11 avril 2016 1 11 /04 /avril /2016 16:49
l'envoi d'avril - mai 2016

l'envoi d'avril - mai 2016

Au sommaire de la revue :

 

  • Un gros dossier très complet sur les cigognes blanches et les cigognes noires.
  • Un questionnement sur les goélands : Pourquoi sont ils si nombreux dans les terres ? En prime un mini guide pour déterminer les laridés : mouettes, goélands, sternes, guifettes. Très utile lors des promenades au bord des grands lacs alpins comme le lac du Bourget, le lac d'Annecy ou le Léman.
  • Un magnifique reportage graphique sur le rat surmulot avec des illustrations de Benoit Perrotin.

 

les rubriques pratiques habituelles :

 

Coté jardin : fabriquer un mini-jardin aromatique

Coté famille : élever le plus chou des papillons

 

le DVD :

 

Un dvd sur les métamorphoses : "Quand il faut grandir pour changer de monde" comme ils l'écrivent fort justement sur la jaquette du DVD.

on voyage dans différents milieux accompagné pas des animaux qui se transforment, se remodèlent entièrement tout au long de leur croissance.

 

 

 

 

 

 

Cigognes blanches prises au Marquenterre, à Brouage et au parc des oiseauxCigognes blanches prises au Marquenterre, à Brouage et au parc des oiseauxCigognes blanches prises au Marquenterre, à Brouage et au parc des oiseaux
Cigognes blanches prises au Marquenterre, à Brouage et au parc des oiseaux

Cigognes blanches prises au Marquenterre, à Brouage et au parc des oiseaux

Ça se passe près de chez vous !

 

Tous les jeudis, Julien Perrot, rédacteur en chef du magazine vous invite à découvrir la minute nature sur laminutenature.net.

Des vidéos courtes qui permettent de découvrir et mieux connaitre une plante, un animal .... qui vit à coté de vous.

 

N'hésitez pas à vous inscrire à la chaine Youtube !

 

Toutes les infos sur :

http://www.salamandre.net

Rejoignez là sur facebook et twitter !

 

La nouvelle salamandre est arrivée !!!
Repost 0
Published by Zorglub - dans Coup de coeur
commenter cet article
4 octobre 2013 5 04 /10 /octobre /2013 19:59

Victoire pour le loup ! Notre collectif d'associations obtient l’arrêt
des battues dans les Alpes-Maritimes

 

Le Tribunal administratif de Nice vient, à la demande de l’Association pour la Protection des Animaux Sauvages (ASPAS), France Nature Environnement et Ferus, de suspendre aujourd'hui les arrêtés des 13 et 20 septembre 2013 pris en toute illégalité par le Préfet des Alpes-Maritimes. Ces arrêtés autorisaient l'abattage de loups dans le cadre d’une battue au « gibier », sur les secteurs concernés par les tirs de « prélèvement ».

Le Juge a en effet estimé que les tirs en battue par les chasseurs, tels que prévus dans ces arrêtés, sans la présence et le contrôle technique des agents de l’ONCFS, bafouaient l’article 28 du plan loup et n’est pas dans l’esprit de la Directive Habitat.

L’autorisation de battues pour une espèce protégée au niveau européen constitue indéniablement un recul inacceptable en matière de protection de la nature. Régression d’autant plus déplorable qu’aucun représentant officiel de l’État n’était censé encadrer ces battues, laissant ainsi carte blanche à des chasseurs.

 

Deux loups ont pourtant déjà été abattus en application de ces arrêtés illégaux :

  • une louve abattue sur la commune de Saint-Étienne de Tinée, à laquelle s’ajoute un autre loup blessé par un tir mais non retrouvé, le 21 septembre dernier. S’il n’est pas encore mort, il ne passera pas l’hiver, comme les louveteaux de la femelle…
  • un autre loup abattu sur la commune de Beuil, le 22 septembre.
Alors que cinq départements s’organisent en toute illégalité autour de l’abattage de Canis lupus, 80% des Français* sont «farouchement opposés à son éradication» et 76 % considèrent que le loup a toute sa place dans la nature en France.
Enfin, 75 % des personnes interrogées par l’IFOP jugent inacceptable «que l’État français fasse abattre certaines espèces protégées, telles que le loup, le vautour ou le bouquetin, au motif qu’elles peuvent représenter un risque».
Le gouvernement autorise pourtant systématiquement sa destruction et cède à la pression de seulement 6 % des français se montrant fermement opposés à sa présence.

Les associations déplorent de devoir avoir recours à la justice pour faire respecter la loi et éviter le carnage, quand elles y arrivent à temps… Les mesures de protection des troupeaux (gardiennage et surveillance) ne sont pas encore suffisamment appliquées et contrôlées en France. Les associations requérantes et partenaires (SFEPM, LPO Paca, WWF, One Voice… ) demandent qu'un protocole national, loin des pressions locales, soit mis en place pour évaluer l'efficacité de ces mesures pour chaque troupeau avant de recourir à l’abattage d’un loup.

Combien de temps encore l’État se servira du loup comme bouc émissaire de la crise de la filière ovine ? Combien de temps pour qu’enfin les affirmations et propositions des spécialistes du loup soient reconnues et mises en place par les services de l’État ? Les associations condamnent fermement la politique relayée par le gouvernement.


*Source : Sondage IFOP, commandé par l’ASPAS et One Voice, du 24 au 27 septembre 2013, sur un panel de 1000 personnes représentatives de la population française.

 


Contacts presse :

ASPAS : Pierre Athanaze - 06 08 18 54 55 
FERUS : Jean-François Darmstaedter - 06 30 20 59 64 
FNE Jean-David Abel - 06 77 04 23 30
Me Benoît Candon, avocat représentant l’ASPAS et Ferus : 
06 47 98 49 43

  

Victoire pour le loup ! Notre collectif d'associations obtient l’arrêt
des battues dans les Alpes-Maritimes

 

Le Tribunal administratif de Nice vient, à la demande de l’Association pour la Protection des Animaux Sauvages (ASPAS), France Nature Environnement et Ferus, de suspendre aujourd'hui les arrêtés des 13 et 20 septembre 2013 pris en toute illégalité par le Préfet des Alpes-Maritimes. Ces arrêtés autorisaient l'abattage de loups dans le cadre d’une battue au « gibier », sur les secteurs concernés par les tirs de « prélèvement ».

Le Juge a en effet estimé que les tirs en battue par les chasseurs, tels que prévus dans ces arrêtés, sans la présence et le contrôle technique des agents de l’ONCFS, bafouaient l’article 28 du plan loup et n’est pas dans l’esprit de la Directive Habitat.

L’autorisation de battues pour une espèce protégée au niveau européen constitue indéniablement un recul inacceptable en matière de protection de la nature. Régression d’autant plus déplorable qu’aucun représentant officiel de l’État n’était censé encadrer ces battues, laissant ainsi carte blanche à des chasseurs.

 

Deux loups ont pourtant déjà été abattus en application de ces arrêtés illégaux :

  • une louve abattue sur la commune de Saint-Étienne de Tinée, à laquelle s’ajoute un autre loup blessé par un tir mais non retrouvé, le 21 septembre dernier. S’il n’est pas encore mort, il ne passera pas l’hiver, comme les louveteaux de la femelle…
  • un autre loup abattu sur la commune de Beuil, le 22 septembre.
Alors que cinq départements s’organisent en toute illégalité autour de l’abattage de Canis lupus, 80% des Français* sont «farouchement opposés à son éradication» et 76 % considèrent que le loup a toute sa place dans la nature en France.
Enfin, 75 % des personnes interrogées par l’IFOP jugent inacceptable «que l’État français fasse abattre certaines espèces protégées, telles que le loup, le vautour ou le bouquetin, au motif qu’elles peuvent représenter un risque».
Le gouvernement autorise pourtant systématiquement sa destruction et cède à la pression de seulement 6 % des français se montrant fermement opposés à sa présence.

Les associations déplorent de devoir avoir recours à la justice pour faire respecter la loi et éviter le carnage, quand elles y arrivent à temps… Les mesures de protection des troupeaux (gardiennage et surveillance) ne sont pas encore suffisamment appliquées et contrôlées en France. Les associations requérantes et partenaires (SFEPM, LPO Paca, WWF, One Voice… ) demandent qu'un protocole national, loin des pressions locales, soit mis en place pour évaluer l'efficacité de ces mesures pour chaque troupeau avant de recourir à l’abattage d’un loup.

Combien de temps encore l’État se servira du loup comme bouc émissaire de la crise de la filière ovine ? Combien de temps pour qu’enfin les affirmations et propositions des spécialistes du loup soient reconnues et mises en place par les services de l’État ? Les associations condamnent fermement la politique relayée par le gouvernement.


*Source : Sondage IFOP, commandé par l’ASPAS et One Voice, du 24 au 27 septembre 2013, sur un panel de 1000 personnes représentatives de la population française.

 

Télécharger la brochure:
« 
Loup : pour en finir avec les
contre-vérités sur le pastoralisme et sur la chasse 
»


Contacts presse :

ASPAS Pierre Athanaze - 06 08 18 54 55 
FERUS : Jean-François Darmstaedter - 06 30 20 59 64 
FNE Jean-David Abel - 06 77 04 23 30
Me Benoît Candon, avocat représentant l’ASPAS et Ferus : 
06 47 98 49 43

Repost 0
Published by Zorglub - dans Coup de coeur
commenter cet article
22 décembre 2012 6 22 /12 /décembre /2012 13:14

Au matin du jour de l'Apocalypse ......

 

P1390268

 

Clin d'oeil a Alexandre Jollien ;-)

"La fin du monde n'est pas la fin du monde c'est pour cela que je l'appelle la fin du monde"

Adaptation du soutra des diamants sur la non fixité du monde

 

 

P1390271

 

A méditer .....

Ce que la chenille appelle la fin du monde, 

le Maitre l'appelle un papillon

Repost 0
Published by Zorglub - dans Coup de coeur
commenter cet article
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 10:59

J'aime bien la période qui se termine. C'est une période de réveil des animaux, des fleurs.

 

fleurs noisetier

 

D'abord discrète avec les premières fleurs de noisetier courant février puis l'hellébore fétide avec ses fleurs vertes ... puis fleurissent les primevères et les renoncules en même temps que les bourgeons des arbres grossissent. L'explosion finale arrive avec la floraison des Forsytias dans les jardins ....


P1350939

 

Dans le même temps les oiseaux se font plus présents et bruyants. Dans mon jardin, le rouge gorge a disparu, remplacé par les rougequeues noirs. Les pies sortent de leur colonie hivernale pour rechercher dans les jardins de quoi faire leur nid.

P1350946

 

 

P1350948

Les marqueurs migratoires printaniers que sont les milans et les hirondelles reviennent. Dans le champ devant la cuisine les chevreuils sont de retour.

 

chevreuil1

 

Même le temps vit une période de transition, la température se réchauffe doucement, les cumulus plus ou moins orageux apparaissent l'après midi sur les reliefs, la neige recule malgré quelques chutes brèves     ....


P1350960

 

Dans les orties, les chenilles de tortues sont en train de manger encore et toujours, hier elles ont commencé à quitter les orties et se disperser afin de trouver un coin tranquille avant la transformation en chrysalides.

 

P1350977

 

Bref j'aime bien la période qui se termine !

 

P1350985

Repost 0
Published by Zorglub - dans Coup de coeur
commenter cet article
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 17:50

Trophées de la nature ASPAS 
Jean-Pierre Pernaut épinglé par des écologistes 


Aujourd’hui, le présentateur de TF1 se verra remettre un « trophée de plomb » par l’Association pour la Protection des Animaux Sauvages (ASPAS) pour sa vision passéiste de la ruralité et son apologie systématique de la chasse.
Le trophée de plume, qui récompense une action positive, sera attribué à Pierre Déom, le discret créateur du journal « La Hulotte », qui a déjà sensibilisé plusieurs générations de jeunes à la protection de la nature.
Comme tous les ans, les adhérents de l’ASPAS ont voté pour désigner leurs "favoris" au regard de l'année précédente. Le Trophée de plomb est donc attribué àJean-Pierre Pernaut, pour la diffusion récurrente de reportages faisant l’apologie de la chasse dans son journal télévisé. Le présentateur méprise des principes fondamentaux du journalisme, que sont l’information et l’objectivité. Il prend en otage la ruralité en diffusant d’elle une image filtrée, déformant la réalité. Il se dispense trop facilement de donner la parole aux opposants à la chasse ou aux associations citoyennes de défense de l’écologie, qui sont une part de plus en plus représentative de la population rurale moderne.
Or, sur le terrain, la chasse pose quotidiennement des problèmes de destructions d’espèces en danger, de chasses dans les espaces protégés ou chez des particuliers, de souffrance animale lors des déterrages, de brutalités, d’abus de pouvoir, et même d’accidents humains graves. Mais la mort récente d’un enfant de 12 ans, troisième non chasseur victime de l'insécurité liée à cette activité cette saison, n’offre pas une belle image de ce loisir. De cela non plus, le bon peuple n’a été informé.
Place au positif : l’ASPAS a le plaisir de remettre leTrophée de plumeàPierre Déom, fondateur, unique rédacteur et auteur des dessins de La Hulotte depuis 1972. Véritable mine d'informations sur la faune et la flore de notre pays, La Hulotte passionne ses lecteurs par son savoureux mélange de rigueur scientifique et d’humour. Écologiste avant l'heure, Pierre Déom nous fait rire et nous informe sur la nature et les animaux sauvages depuis maintenant 40 ans. Bon anniversaireLa Hulotte ! Dans son sillage ont été créés des clubs pour jeunes, les CPN (Connaître et protéger la nature), qui offrent aux enfants des opportunités uniques de s’épanouir et de découvrir leur patrimoine naturel.
Puisque les représentants politiques engagés pour défendre la nature sont rares, les associations à but non lucratif telles que l’ASPAS se doivent d’en dénoncer les atteintes, dans l’intérêt de tous, et d’encourager ceux qui œuvrent, informent et sensibilisent à la protection d’une nature vivante.
Contact presse : Pierre Athanaze - Président de l’ASPAS 
tél. : 06 08 18 54 55
Repost 0
Published by Zorglub - dans Coup de coeur
commenter cet article
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 20:18

 

P1330893

 

P1330897

 

 

P1330913

Repost 0
Published by Zorglub - dans Coup de coeur
commenter cet article