Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 juillet 2016 5 29 /07 /juillet /2016 16:40

Nous avons tant au dessus de la forêt que de la plaine de nombreuses buses variables présentes.

L'hiver, elle sont posées dans les champs de noyers où elles chassent les vers de terre. En ce moment les affuts se font plutôt sur les arbres aux abords des champs moissonnés ou bien sur les poteaux électriques en bordure des verges de la famille Tardy.

La forêt au-dessus de la maison est certainement une zone de nidification ( à vérifier, je n'ai pu les localiser ). On les entend souvent crier seules ou par deux ou trois.

Ce midi, un juvénile s'est posé sur une branche et a bien passé une demie heure à crier, puis est reparti planer au dessus de la forêt.

Buse variable juvénile

Il y a quelques jours, deux buses se poursuivaient en criant au dessus de la maison.

La première avait un rongeur entre les serres, la deuxième essayait de lui prendre.

Au moment ou la première a laché la proie, la seconde a fait un piqué impressionnant quasiment jusqu'au sol, sans réussir à récupérer le rongeur.

 

Le juvenile a un plumage plus clai avec des taches marrons sur la poitrine. Sa queue est également plus longue que celle des adultes.r
Le juvenile a un plumage plus clai avec des taches marrons sur la poitrine. Sa queue est également plus longue que celle des adultes.r
Le juvenile a un plumage plus clai avec des taches marrons sur la poitrine. Sa queue est également plus longue que celle des adultes.r
Le juvenile a un plumage plus clai avec des taches marrons sur la poitrine. Sa queue est également plus longue que celle des adultes.r
Le juvenile a un plumage plus clai avec des taches marrons sur la poitrine. Sa queue est également plus longue que celle des adultes.r
Le juvenile a un plumage plus clai avec des taches marrons sur la poitrine. Sa queue est également plus longue que celle des adultes.r
Le juvenile a un plumage plus clai avec des taches marrons sur la poitrine. Sa queue est également plus longue que celle des adultes.r
Le juvenile a un plumage plus clai avec des taches marrons sur la poitrine. Sa queue est également plus longue que celle des adultes.r

Le juvenile a un plumage plus clai avec des taches marrons sur la poitrine. Sa queue est également plus longue que celle des adultes.r

Quelques généralités sur l'espèce.

Buse variable juvénile
Repost 0
Published by Zorglub - dans oiseaux
commenter cet article
17 juillet 2016 7 17 /07 /juillet /2016 17:48

Cet après midi en passant dans la plaine de Chapareillan, nous avons pu observer avec Jade, une dizaine de milans profitant des courants ascendants.

A partir d'avril, nous avons un ou deux individus qui survolent le village et l'école mais je n'avais jamais observé autant de ces rapaces en même temps à cet endroit.

Est ce déjà le début de migration post nuptiale ?

 

 

 

Une partie des rapaces en vol

Une partie des rapaces en vol

Quelques clichés pris dans la plaine.

 

Rassemblement de milans.
Rassemblement de milans.
Rassemblement de milans.
Rassemblement de milans.
Rassemblement de milans.
Repost 0
Published by Zorglub - dans oiseaux
commenter cet article
13 juillet 2016 3 13 /07 /juillet /2016 15:19

Le pinson des arbres fait partie de l'ordre des passériformes et de la famille des fringillidés. Son nom latin : Fringilla coelebs.

 

C'est un des passereaux les plus commun dans nos régions. La livrée nuptiale du mâle est très caractéristique.

Dans les alpes, c'est un oiseau, du fait de sa grande adaptabilité, que l'on trouve partout dans les milieux arborés ou semi-arborés et jusqu'à une altitude de 2 200 à 2 300 m parfois.

 

La livrée nuptiale du mâle est caractéristique.

La livrée nuptiale du mâle est caractéristique.

Le nid est en forme de coupe, logé dans un arbre entre deux branches. Le pinson a deux couvées par an de 4 à 5 oeufs chacune.

 

Il est doté d'un bec tout usage à l'extrémité pointue, de forme conique, qui fermé n'est ni trop long, ni trop court. Il peut donc aisément saisir des insectes, des araignées, des baies, des chenilles et peut également s'attaquer à des graines.

Un bec tout usage qui lui permet de se nourrir d'insectes, de graines etc ...

Un bec tout usage qui lui permet de se nourrir d'insectes, de graines etc ...

L'origine du nom est du à Linné. Il a donné au pinson le nom latin de coelebs qui veut dire célibataire en latin.

Linné avait observé la présence unique de mâles pinsons des arbres lors des hivers en Suède.

Deux hypothèses à cela :

  • première hypothèse : les mâles ont besoin d'arriver plus tôt sur les sites de reproduction car ce sont eux qui défendent des les territoires. Il hivernent le plus au nord possible pour réduie la distance de migration et arriver le plus vite possible. Ls femelles n'ont pas besoin de partir aussitôt, elle hivernent donc plus au sud.

 

  • seconde hypothèse : la compétition des ressources peut expliquer ceci, en effet si mâles et femelles hivernent au même endroit. Les femelles sont reléguées dans les habitats secondaires donc se trouvent en moins bonne condition physique. 
Coup de phare sur le pinson des arbres.

Le répertoire vocal d'un oiseau est en partie inné et en partie appris par ses parents. Des jeunes pinsons élevés dans le silence produisent une version simplifiée du chant normal de leur espèce, ce n'est qu'à condition d'avoir entendu le chant de ses parents qu'il saura celui de son espèce.

Le chant de l'adulte influence celui de l'oisillon et donc un grand nombre de génération ce qui a pour conséquence que les pinsons se construisent une sorte de répertoire local bien à eux ( on parle de dialecte ).

 

Le répertoire vocal des pinsons adultes comprend une douzaines d'éléments dont la moitié sont utilisés pendant la nidification comme cri de parade du mâle ou celui de la femelle signalant sa disponibilité pour l'accouplement.

Coup de phare sur le pinson des arbres.

Le chant du pinson mâle est une strophe courte, peu roulée et ponctuée par un final sonore.

Elle débute par quelques notes détachées puis le rythme s'accélère avec des trilles successifs formant un decrescendo. Ceci pour la base commune puisqu'il existe nombre de dialectes et de variations individuelles.

le cri habituel est un huit sifflé ou un prrui roulé. ce cri est répété sans fin lors de la période de reproduction, c'est le cri de rut !

 

 

Saurez vous le reconnaître furtivement dans les arbres ?
Saurez vous le reconnaître furtivement dans les arbres ?

Saurez vous le reconnaître furtivement dans les arbres ?

Repost 0
Published by Zorglub - dans oiseaux
commenter cet article
12 juillet 2016 2 12 /07 /juillet /2016 12:02

Nous avons la chance d'être à l'interface de plusieurs milieux de vie animale et végétale entre la plaine agricole, le village et le début de la montagne.

Derrière la maison, un bois dense de robinier faux acacias, épicéas, chataîgniers qui marque un ensemble de territoires de pics épeiche.

Souvent en fin d'hiver et au cours du printemps nous pouvons entendre le tambourinage des marquages de territoire et voir les pics se chasser et se battre ainsi que leurs cris.

Pic épeiche femelle. Elle n'a pas de calotte rouge sur la tête

Pic épeiche femelle. Elle n'a pas de calotte rouge sur la tête

Hier après midi, j'etais en train de travailler en haut, où mon bureau se prête tout à fait à l'observation et l'affût des bois, lorqu'une femelle pic est venue chasser des petits insectes sur l'écorce des arbres.

Pic épeiche : Dendrocopos major

Elle procède par petits bonds allant d'une proie à l'autre, se repose un instant puis repart.

Pic épeiche : Dendrocopos major

Elle évoluait autour du tronc de façon spiralaire. L'observation a duré une bon quart d'heure puis elle est partie.

On voit bien ici, l'absence de calotte rouge.
On voit bien ici, l'absence de calotte rouge.
On voit bien ici, l'absence de calotte rouge.
On voit bien ici, l'absence de calotte rouge.

On voit bien ici, l'absence de calotte rouge.

Quelques caractéristiques du pic épeiche.

Quelques caractéristiques du pic épeiche.

Repost 0
Published by Zorglub - dans oiseaux
commenter cet article
7 août 2014 4 07 /08 /août /2014 20:36

Dans le jardin d'Hervé, un bande de chardonnerets s'attaque aux graines des fleurs de la pelouse ...

Photos moyennes , le zoom était à fond. Un mâle sur ces photos.
Photos moyennes , le zoom était à fond. Un mâle sur ces photos.
Photos moyennes , le zoom était à fond. Un mâle sur ces photos.
Photos moyennes , le zoom était à fond. Un mâle sur ces photos.

Photos moyennes , le zoom était à fond. Un mâle sur ces photos.

une femelle chardonneret

une femelle chardonneret

Une biblio rapide de l'oiseau

Visite des chardonnerets
Repost 0
Published by Zorglub - dans oiseaux
commenter cet article
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 16:51

Une des chattes a ramené à la maison un gros bec. 

Il était vivant et pas trop abimé extérieurement, on avait bon espoir qu'il reparte, malheureusement il est mort deux jour après.


P1390487

 

P1390488

 

P1390489

 

 

 

Repost 0
Published by Zorglub - dans oiseaux
commenter cet article
24 décembre 2012 1 24 /12 /décembre /2012 10:29

Dans la cour du voisin, il y a un bouleau qui a été étété. Le travail a été si bien fait que toutes les branches coupées ont été laissées en l'état sans mastic, faisant la joie des insectes, vers etc....

Donc c'est l'occasion pour les mésanges, pinsons et autres d'y chercher des insectes. 

Un pic épeiche vient régulièrement inspecter les "cicatrices" des branches coupées pour rechercher de quoi manger.

Les photos de ce mâles sont pas extraordinaires car le zoom est à fond et les conditions de lumières pas parfaites.

 

 

 

P1390315

 

 

P1390332

 

P1390305

 

P1390298

 

Repost 0
Published by Zorglub - dans oiseaux
commenter cet article
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 22:13

Mercredi 14 mars, juste avant la descente vers Les Eparres, 13 cigognes en vol qui se dirigeaient vers la plaine de la Bièvre.

 

parc des oiseaux 128

 

Cigogne du parc des Oiseaux dans les Dombes.

Repost 0
Published by Zorglub - dans oiseaux
commenter cet article
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 20:26

Depuis quelques jours on peut assister au dessus de la maison ou dans le champ en face au ballet des hirondelles rustiques qui sont de plus en plus nombreuses à se nourrir.

 


 

Compte tenu de la période, ces rassemblements et nourrissages fréquents en groupe sont certainement les prémices au départ vers les contrées africaines où elles passeront l'hiver.

 

Ce matin, elles ont fait une pause sur un arbre dans le jardin du voisin. Une bonne occasion de les observer. 

 


On remarque sur la vidéo que certaines hirondelles ont des taches blanches sur le plumage.

Je me demande si ce sont des jeunes qui terminent leur mue avant de partir ou bien si ce sont des adultes qui sont en train de muer, ce qui serait bizarre puisqu'il me semble que la mue intervient sur le site d'hivernage. Si quelqu'un a une réponse ....

 

P1330638

 

 

P1330635

Repost 0
Published by Zorglub - dans oiseaux
commenter cet article
28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 18:17

Le héron est présent sur le parc du Marquenterre comme partout en France, sa population a augmentée du fait de sa protection totale.

Il peut s'observer soit dans la héronnière pour la nidification etc .... ou en chasse dans les plaines ou dans l'eau. Son régime alimentaire est opportuniste : batraciens, micromammifères, poissons ....

Celui ci-dessous, je l'ai observé pendant une demi heure, il a du mal avec les anguilles : 4 essais 4 echecs ....



Repost 0
Published by Zorglub - dans oiseaux
commenter cet article