Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 août 2016 4 04 /08 /août /2016 16:59

Nous sommes allés au cirque de Saint Même et en passant au col du Granier, nous avons pu observer les traces des éboulements récents ( Janvier et mai 2016 ).

Le Granier ( 1933 m d'altitude ) est un vaste karst qui possède un énorme réseau de grottes et fissures : 341 gouffres de 10 à 560 m de profondeur soit environ 66 km de galeries.

Ceci est un point faible de cette montagne.

Face nord du Granier

Face nord du Granier

La face nord du Granier a été façonnée par l'éboulement de 1248 qui détruisit plusieurs villages et fit des milliers de morts.

Une grosse période de pluie engendra un éboulement des roches sur le soubassement de marnes gorgées d'eau qui généra alors un vaste glissement de terrain.

Eboulement du pilier nord-ouest
Eboulement du pilier nord-ouest
Eboulement du pilier nord-ouest

Eboulement du pilier nord-ouest

Dans la nuit du 8 au 9 janvier 2016, le pilier nord-ouest du Granier s'est écroulé vers Entremont le Vieux.

La fracture large de 85m et haute de 185m environ représente un éboulement de roches de

120 000 m3.

L'impact au sol de l'éboulement a généré une secousse de 2,4 sur l'échelle de Richter.

La cause semble être une infiltration incessante de pluie.

éboulement de la face est

éboulement de la face est

En avril et mai 2016, un éboulement sur la face Est s'est produit, toujours à cause des conditions météos : pluie froid et variation de températures importantes.

Ce sont 100 000 m3 de roches qui sont tombées. La pluie mélée aux éboulis a evolué en lave torrentielle qui a coupé la route de Chapareillan au col du Granier.

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2016 6 30 /07 /juillet /2016 19:01

Aujourd'hui un coup de coeur pour une des meilleures revues naturaliste que je connaisse :

La Salamandre.

Dans ces numéros, tout sur un reptile qui a failli disparaître : la tortue cistude !! et en prime un film qui nous met dans la peau d'une cistude !

Le carnet découverte sur les tortues, serpents et lézards.

les deux magazines, le film et le livret

les deux magazines, le film et le livret

Partager cet article
Repost0
29 juillet 2016 5 29 /07 /juillet /2016 16:40

Nous avons tant au dessus de la forêt que de la plaine de nombreuses buses variables présentes.

L'hiver, elle sont posées dans les champs de noyers où elles chassent les vers de terre. En ce moment les affuts se font plutôt sur les arbres aux abords des champs moissonnés ou bien sur les poteaux électriques en bordure des verges de la famille Tardy.

La forêt au-dessus de la maison est certainement une zone de nidification ( à vérifier, je n'ai pu les localiser ). On les entend souvent crier seules ou par deux ou trois.

Ce midi, un juvénile s'est posé sur une branche et a bien passé une demie heure à crier, puis est reparti planer au dessus de la forêt.

Buse variable juvénile

Il y a quelques jours, deux buses se poursuivaient en criant au dessus de la maison.

La première avait un rongeur entre les serres, la deuxième essayait de lui prendre.

Au moment ou la première a laché la proie, la seconde a fait un piqué impressionnant quasiment jusqu'au sol, sans réussir à récupérer le rongeur.

 

Le juvenile a un plumage plus clai avec des taches marrons sur la poitrine. Sa queue est également plus longue que celle des adultes.r
Le juvenile a un plumage plus clai avec des taches marrons sur la poitrine. Sa queue est également plus longue que celle des adultes.r
Le juvenile a un plumage plus clai avec des taches marrons sur la poitrine. Sa queue est également plus longue que celle des adultes.r
Le juvenile a un plumage plus clai avec des taches marrons sur la poitrine. Sa queue est également plus longue que celle des adultes.r
Le juvenile a un plumage plus clai avec des taches marrons sur la poitrine. Sa queue est également plus longue que celle des adultes.r
Le juvenile a un plumage plus clai avec des taches marrons sur la poitrine. Sa queue est également plus longue que celle des adultes.r
Le juvenile a un plumage plus clai avec des taches marrons sur la poitrine. Sa queue est également plus longue que celle des adultes.r
Le juvenile a un plumage plus clai avec des taches marrons sur la poitrine. Sa queue est également plus longue que celle des adultes.r

Le juvenile a un plumage plus clai avec des taches marrons sur la poitrine. Sa queue est également plus longue que celle des adultes.r

Quelques généralités sur l'espèce.

Buse variable juvénile
Partager cet article
Repost0
29 juillet 2016 5 29 /07 /juillet /2016 15:35
Le regard de la punaise !!!
Le regard de la punaise !!!
Partager cet article
Repost0
25 juillet 2016 1 25 /07 /juillet /2016 14:21

La famille des bourdons est en Europe, le genre le plus important des "abeilles vraies" ( qui possèdent un dispositif de récupération du pollen).

35 espèces se rencontrent en France, toutes caractérisées par une silhouette trappue et une pilosité importante.

On retrouve les bourdons dans les zones froides à tempérées.

Bourdon terrestre : ses deux derniers segments sont blancs.

Bourdon terrestre : ses deux derniers segments sont blancs.

La reine mesure de 20 à 23 mm, l'ouvrière de 11 à 17 mm et le mâle de 14 à 16 mm.

Les poils sont en partie noire, une bande jaune est présente en avant du thorax et sur le deuxième segment abdominal. Les deux segments terminaux sont blancs.

Il vole de mars à octobre dans les zones dégagées. 

Son nid est dans le sol ( vieux nids de micromammifères ). Ses colonies comptent un grand nombre d'individus, parfois 600 dans un même nid.

Ce n'est pas une espèce menacée.

Le bourdon terrestre (Bombus terrestris)
Le bourdon terrestre (Bombus terrestris)
Le bourdon terrestre (Bombus terrestris)
Partager cet article
Repost0
25 juillet 2016 1 25 /07 /juillet /2016 07:06

Le Clairon des abeilles ( Trichodes apiarius ) est un coléoptère de la familles des Cléridés.

On le rencontre souvent sur les ombéllifères.

C'est une espèce non protégée.

Le clairon des abeilles ( Trichodes apiarius Linnaeus 1758 )

Le clairon des abeilles ( Trichodes apiarius Linnaeus 1758 )

Les clairons sont représentés en France par une trentaine d'espèces.

L'adulte est floricole, il se nourrit de nectar et peut manger des petits insectes floricoles.

Les Larves sont carnivores et parasitent les nids d'abeilles solitaires comme les Mégachiles ou les Osmies et mangent leurs larves et nymphes.

Adultes et larves sont des prédateurs.

 

Le Clairon des abeilles

L'hypothèse la plus courante de la contamination des nids d'abeilles par les larves de Clairon est que les oeufs soient pondus sur les fleurs, les jeunes larves s'agrippent aux abeilles qui les transportent jusqu'à leurs nids.

Il ne semble pas que les adultes pondent directement dans les nids des abeilles.

Le Clairon des abeilles
Partager cet article
Repost0
22 juillet 2016 5 22 /07 /juillet /2016 18:32

Le rouge-queue noir qui occupe le jardin cette année est unijambiste !

En effet, il est venu sur le balcon et à la patte droite, il lui manque le pied.

J'aime bien l'idée qu'il a comme Allain Bougrain-dubourg, échappé au taré à la pelle qui mange les petits oiseaux !

Le rouge-queue noir
Partager cet article
Repost0
22 juillet 2016 5 22 /07 /juillet /2016 07:59

Mercredi soir avec Jaouen, nous avons testé les portraits de lune !

Lever de lune sur Belledonne
Lever de lune sur Belledonne
Lever de lune sur Belledonne
Lever de lune sur Belledonne
Lever de lune sur Belledonne
Lever de lune sur Belledonne
Lever de lune sur Belledonne
Partager cet article
Repost0
17 juillet 2016 7 17 /07 /juillet /2016 17:48

Cet après midi en passant dans la plaine de Chapareillan, nous avons pu observer avec Jade, une dizaine de milans profitant des courants ascendants.

A partir d'avril, nous avons un ou deux individus qui survolent le village et l'école mais je n'avais jamais observé autant de ces rapaces en même temps à cet endroit.

Est ce déjà le début de migration post nuptiale ?

 

 

 

Une partie des rapaces en vol

Une partie des rapaces en vol

Quelques clichés pris dans la plaine.

 

Rassemblement de milans.
Rassemblement de milans.
Rassemblement de milans.
Rassemblement de milans.
Rassemblement de milans.
Partager cet article
Repost0
13 juillet 2016 3 13 /07 /juillet /2016 15:19

Le pinson des arbres fait partie de l'ordre des passériformes et de la famille des fringillidés. Son nom latin : Fringilla coelebs.

 

C'est un des passereaux les plus commun dans nos régions. La livrée nuptiale du mâle est très caractéristique.

Dans les alpes, c'est un oiseau, du fait de sa grande adaptabilité, que l'on trouve partout dans les milieux arborés ou semi-arborés et jusqu'à une altitude de 2 200 à 2 300 m parfois.

 

La livrée nuptiale du mâle est caractéristique.

La livrée nuptiale du mâle est caractéristique.

Le nid est en forme de coupe, logé dans un arbre entre deux branches. Le pinson a deux couvées par an de 4 à 5 oeufs chacune.

 

Il est doté d'un bec tout usage à l'extrémité pointue, de forme conique, qui fermé n'est ni trop long, ni trop court. Il peut donc aisément saisir des insectes, des araignées, des baies, des chenilles et peut également s'attaquer à des graines.

Un bec tout usage qui lui permet de se nourrir d'insectes, de graines etc ...

Un bec tout usage qui lui permet de se nourrir d'insectes, de graines etc ...

L'origine du nom est du à Linné. Il a donné au pinson le nom latin de coelebs qui veut dire célibataire en latin.

Linné avait observé la présence unique de mâles pinsons des arbres lors des hivers en Suède.

Deux hypothèses à cela :

  • première hypothèse : les mâles ont besoin d'arriver plus tôt sur les sites de reproduction car ce sont eux qui défendent des les territoires. Il hivernent le plus au nord possible pour réduie la distance de migration et arriver le plus vite possible. Ls femelles n'ont pas besoin de partir aussitôt, elle hivernent donc plus au sud.

 

  • seconde hypothèse : la compétition des ressources peut expliquer ceci, en effet si mâles et femelles hivernent au même endroit. Les femelles sont reléguées dans les habitats secondaires donc se trouvent en moins bonne condition physique. 
Coup de phare sur le pinson des arbres.

Le répertoire vocal d'un oiseau est en partie inné et en partie appris par ses parents. Des jeunes pinsons élevés dans le silence produisent une version simplifiée du chant normal de leur espèce, ce n'est qu'à condition d'avoir entendu le chant de ses parents qu'il saura celui de son espèce.

Le chant de l'adulte influence celui de l'oisillon et donc un grand nombre de génération ce qui a pour conséquence que les pinsons se construisent une sorte de répertoire local bien à eux ( on parle de dialecte ).

 

Le répertoire vocal des pinsons adultes comprend une douzaines d'éléments dont la moitié sont utilisés pendant la nidification comme cri de parade du mâle ou celui de la femelle signalant sa disponibilité pour l'accouplement.

Coup de phare sur le pinson des arbres.

Le chant du pinson mâle est une strophe courte, peu roulée et ponctuée par un final sonore.

Elle débute par quelques notes détachées puis le rythme s'accélère avec des trilles successifs formant un decrescendo. Ceci pour la base commune puisqu'il existe nombre de dialectes et de variations individuelles.

le cri habituel est un huit sifflé ou un prrui roulé. ce cri est répété sans fin lors de la période de reproduction, c'est le cri de rut !

 

 

Saurez vous le reconnaître furtivement dans les arbres ?
Saurez vous le reconnaître furtivement dans les arbres ?

Saurez vous le reconnaître furtivement dans les arbres ?

Partager cet article
Repost0