Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juin 2008 7 15 /06 /juin /2008 20:13
Une nouvelle rubrique en complément des photos et articles divers : Carnet de terrain.

Ce sont les  scans des croquis réalisés sur le terrain lors des sorties




Dessins de hérons réalisés au lac sainte hélène.




Etang des aigrettes ( crayons aquarellés )




Fuligule morillon
Etang des aigrettes ( crayons aquarellés )


Partager cet article
Repost0
11 juin 2008 3 11 /06 /juin /2008 18:51
Une petite promenade rapide dans la forêt au dessus de Presles.

En arrivant un écureuil dans un arbre sur une branche en train de deguster quelque chose. On stope la voiture bien sur l'appareil photo est dans le sac à dos dans sa pochette protectrice ... le temps de tout sortir et l'animal est parti en haut de l'arbre. Classique !!!!





Ruisseau de platières


Sur la gauche, une coupe de bois où on pourra observer un mâle chamois quelques minutes avant qu'il ne reparte dans la forêt.


Paon du jour




Le téléphore ( Cantharis Sp )



Cet insecte est le héros maléfique d'un excellent roman policier : Les Charbonniers de la mort  de Pierre Magnan dont les romans se déroulent dans la région de Forcalquier ou Sisteron. A lire sans modération !!!



Une silène dioïque ( Silene dioica )








Bugle rampant ( Ajuga reptans )




Partager cet article
Repost0
5 juin 2008 4 05 /06 /juin /2008 18:37
D'abord l'observation sur une site donné par un collègue d'une nichée de faucons crécerelles.

L'observation de la journée nous a permis de voir la femelle couver ses petits puis de voir les 5 petits se faire nourrir par la maman qui dépèce une souris pour mettre des petits morceaux dans leurs becs.


Vue de la femelle qui couve. Les boules blanches sont les petits.


Vers 20h30, la femelle est partie du nid, elle est revenue 5 minutes après avec une souris dans le bec. Elle a posé la souris dans un coin du nichoir et est retournée couver les petits.


Vue sur les petits lors de l'absence des parents.

C'est à cette adresse :



Avant dans le champ en face de la maison, un brocard est train de paître tranquillement.






Partager cet article
Repost0
28 mai 2008 3 28 /05 /mai /2008 21:01
Dans les forêts du nord de Belledonne.

Gros coup de vent du sud depuis 3 jours d'ou des cascades au débit impressionnant. Dans la plaine le Breda est en crue et a emporté la digue de l'étang des lones.







Au hasard du chemin, une cabane forestière, témoin de l'exploitaiton des épicéas sur le versant de cette montagne.



Déjà bien délabrée ..... ( la maison pas la dame hein ! )




Temps assez humide, pas vraiment de gros animaux visibles, surtout des petits qui vaquent à leur occupations !!

Un énorme coléoptère noir se nourissant d'une limace écrasée :


Le Géotrupe stercoraire





Oreina gloriesa




Encore un coprophage : l'Onthopahge taureau, ici une femelle car elle ne possède pas de cornes comme le mâle.






Et un relief de repas d'écureuil un !!!!




Un polypore :


Partager cet article
Repost0
21 mai 2008 3 21 /05 /mai /2008 19:33
Dans les géraniums sur la fenetre de la cuisine, une punaise verte qui vient se régaler de la sève des géraniums.








Partager cet article
Repost0
21 mai 2008 3 21 /05 /mai /2008 18:29
Quelques photos prises pendant les vacances de printemps en Seine et Marne )













Partager cet article
Repost0
7 mai 2008 3 07 /05 /mai /2008 21:37
Hier à l'ecole , des mésanges bleues se livrent à un étrange manège :
Elles se posent sur la rambarde de m'escalier puis regardent à droite et à gauche et filent dans un trou de parpaing du mur.

A observer plus attentivement, elles ont des chenilles, araignées dans le bec :

Le mur du jardin de l'école sert de nichoir à un couple de mésanges bleues !!!








Partager cet article
Repost0
30 avril 2008 3 30 /04 /avril /2008 17:17
C'est un centre d'élevage et de reproduction zoologique de félins situé à Nesles en seine et marne ( 77 ).

Le parc est très agréable, les enclos sont grands et propres.  Les animaux sont présentés de façon la plus "naturelle" possible c'est à dire qu'il faut parfois prendre le temps de l'observation pour les voirs ( jumelles bienvenues ).



Nous avons pu observer des comportements de marquages entre deux mâles tigres c'était tres impressionnant !
Dans l'enclos des lions ce fut accouplement et jeux entre les lionceaux de l'année dernière : un des lionceaux avait décidé de mordre les fesses d'un gros mâle et ce malgré les répliques rugissantes de ce dernier ....



Le parcours est organisé en fonction des continents d'origine des felins. Pour l'europe le chat sauvage et le lynx ... qui faisait le tronche !!



en fait il observe ca derrière les grilles de son enclos :



Certains de ces animaux sont en voie de disparition et sont inclus dans des programmes de conservation ....



Visite agérable mais qui laisse quand même un gout amer de voir ces animaux derrière des barreaux ..


Partager cet article
Repost0
24 avril 2008 4 24 /04 /avril /2008 19:47

Comme tous, les corvidés, la corneille noire a hérité d'une triste réputation à cause d'une tendance charognarde où elle se nourissait de façon tranquille sur les champs de batailles autrefois.



On les rencontre souvent au bord des routes et des chemins cherchant quelques nourriture ou cadavre à manger.
Lors des migrations de crapauds par exemple elles font des festins des restes de batraciens écrasés par les voitures !!!





Ce sont des animaux opportunistes qui savent profiter de la présence humaine. Il est amusant de les voir attendre le passage de voitures en septembre octobre lors de la saison des noix.
Elles se saisissent de noix qu'elles lachent en vol sur la route pour les casser facilement et les manger, certaines ont compris qu'en les lachant devant une voiture, elles avaient plus de chance que les noix soient ecrasées et facilement  mangeables.




La corneille est souvent à tort classée dans les espèces nuisibles, or elle est surtout charognarde et a aussi le "défaut" de piller les nids des autres oiseaux.







Partager cet article
Repost0
24 avril 2008 4 24 /04 /avril /2008 11:32
Communiqué ASPAS - AVES France – MELES – RAC - APIE 

 
Le Grenelle de l’Environnement tourne véritablement à la mascarade. Les 16,17 et 18 mai prochains, la ville de Cluny (Saône-et-Loire) va être le théâtre d’un bien triste et cruel spectacle, celui d’un championnat de déterrage de blaireaux. Comment un gouvernement qui s’était engagé à  protéger la biodiversité peut-il cautionner une pratique aussi barbare sur une espèce en mauvais état de conservation ?
 
Le déterrage ou vénerie sous terre consiste à arracher violemment blaireaux ou renards de leur terrier avant de les abattre. Sans aucune possibilité de fuite, l’animal traqué par les chiens est contraint à sortir par l’unique issue qui n’a pas été obturée. Il est alors extirpé à l’aide de longues tenailles métalliques avant une mise à mort à l’arme blanche. Ces agissements d’une autre époque sont autorisés pratiquement toute l’année, même lors des périodes de reproduction et d’élevage des petits. Alors que les populations de blaireaux sont en chute libre en France et que cette espèce est protégée dans la plupart des autres pays de l’Europe, le Gouvernement français continue de cautionner cette pratique moyenâgeuse et inutile pour le loisir de quelques-uns.
 
Organiser une compétition sportive autour d’une espèce menacée est tout simplement stupide, en dehors de toute éthique ! Autoriser et encourager le sacrifice de nombreux blaireaux pour le divertissement de quelques individus indifférents à la souffrance n’est qu’une nouvelle preuve de l’irresponsabilité de nos dirigeants.
 
L’argument de « traditions ancestrales » ne peut et ne doit pas légitimer des actes aussi barbares Les victimes du déterrage agonisent dans d’atroces souffrances. Dans le cadre du championnat, les déterreurs affirment relâcher leurs victimes, mais combien survivront aux blessures infligées à cause des multiples morsures, et au stress intense ? Un phénomène de "myopathie de la capture", a en outre été constaté, se caractérisant par une dégradation des tissus musculaires, causée par l'effort et le stress intenses et souvent suivie de dégâts cérébraux pouvant entraîner la paralysie et la mort.
 
L’Association pour la Protection des Animaux Sauvages (ASPAS), MELES, AVES France, le Rassemblement Anti-Chasse (RAC) et l’APIE (Association de Protection et d’Initiation à l’Environnement) s’allient pour dénoncer une atteinte programmée à la biodiversité et le désengagement de l’Etat suite aux « bonnes intentions » du Grenelle de l’Environnement. Au-delà de l’annulation  du championnat de Cluny et de ces pratiques primitives, nos associations demandent l’interdiction pure et simple du déterrage et de la vénerie sous terre.
 

HALTE AU DÉTERRAGE DE BLAIREAUX !
    
Signez la pétition pour l'abolition du déterrage :  http://www.abolition-deterrage.com/  
 
 
 Contact presse : Rémi Collange- Chargé de communication ASPAS
Tél : 04 75 25 10 00   Mail : info@aspas-nature.org Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir
 






Traces de blaireaux ( Tour de Montmayeur )




Partager cet article
Repost0