Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 16:59


Carte d'identité :

  • Coccothrautes coccothrautes
  • Ordre : Passeriformes
  • Famille : Fringilles
  • Taille : 18 cm
  • Envergure : 29 à 33 cm
  • Poids : 48 à 62 g
  • Longévité : 10 ans

C'est un oiseau dont on pense qu'il est en déclin. En isère, il apparait sur la liste rouge de la faune vertébrée avec mention "attention particulière".




Ce granivore possède un cou musclé et un bec énorme qui lui permettent de casser des noyaux de cerises ou d'olives ( pression de 40 kg ).
L'intérieur de son bec est pourvu de stries qui permettent de bien caler la graine ou le noyau. L'oiseau les partage en 2 en se servant de la jointure entre les deux moitié de la coque.



Le Grosbec est discret et farouche, il se réfugie au sommet des arbres s'il est effrayé ou dérangé.
Par trois fois je l'ai observé en approche de la mangeoire. Le scénario est identique : Il se perche au sommet de l'épicéa voisin et observe longuement ( souvent 10 à 15 minutes ) puis s'approche dans le cerisier proche de la mangeoire, là il fait plusieurs tentatives d'approche : 7 à 10 tentatives avant de venir sur la mangeoire. La moindre chose suspecte pour lui le fait renoncer.



Le Grosbec aime les baies de prunellier, de l'aubépine, du sorbier, du gui et du houx ainsi que les fruits des bois et forêts.
Il apprécie les graines de chenevis et de tournesol.


Partager cet article
Repost0
8 février 2009 7 08 /02 /février /2009 15:03
Cette année changement de mangeoire. La mangeoire plateau se prête mieux à l'observation et à la photographie des différentes espèces.
Nous donnons principalement des graines de tournesol et des boules de graisse. Les pommes sont mises sur la pelouse du jardin pour les merles et le rouge gorge.

Les mésanges sont de loin les plus nombreuses à visiter le nichoir. Elles sont présentes tous les jours et de façon relativement continue.


Mésange charbonnière Parus major




Mésange bleue Parus caeruleus





Mésange noire Parus ater


Mésange nonette Parus palustris

Viennent ensuite des oiseaux qui passent en général en groupe souvent le matin et le soir.

Les chardonnerets arrivent en bandes bruyantes. Ils investissent la mangeoire et souvent un individu chasse les autres oiseaux et se nourrit seul.


Chardonneret élégant Carduelis carduelis



Chardonneret chassant une mésange bleue. tant qu'il n'aura pas fini, aucun oiseaux ne se posera sur le plateau.

Les pinsons du nord ainsi que les verdiers forment des bandes de quelques dizaines d'individus. Elles se posent sur les arbres proches de la mangeoire et après un moment d'observation, les oiseaux viennent se nourrir.


Pinsons et verdiers en attente de venir à la mangeoire.


Pinson du nord mâle en plumage internuptial Fringilla montfringilla


Couple de Verdiers d'Europe



Verdier d'Europe femelle Carduelis chloris


Verdier d'Europe mâle Carduelis chloris

D'autres oiseaux tels les tarins des aulnes viennent en bandes, ils sont plus discrets et souvent sont au sol sur le balcon pour manger les graines qui ont été jetées du plateau par les autres oiseaux.


Tarin des aulnes femelle Carduelis spinus

Un visiteur plus discret est apparu cette année : Le Grosbec casse-noyaux. Il est relativement discret et très farouche, il se sauve au moindre mouvement.


Arrivée du Grosbec tel un avion gros porteur ...


Grosbec casse-noyaux Coccothraustes coccothraustes







Présents sur le balcon à picorer des graines, les moineaux domestiques ne viennent jamais sur la mangeoire.



Moineau domestique Passer domesticus



Pour terminer petit film d'un verdier et d'un pinson du nord sur la mangeoire.







Partager cet article
Repost0
4 février 2009 3 04 /02 /février /2009 19:56
Une boucle sympa pas loin de la maison avec un panorama sur Belledonne, la Chartreuse et les Bauges. Cette boucle passe par le Grand Mollard.





La promenade se déroule au travers de champs au départ, puis très vite dans la forêt.




Les récentes chutes de neige ont permis de voir qu'une activité animalière intense avait lieu dans ces parages.

Nous avons croisé et suivi de nombreuses traces de renards.






Plus loin dans la forêt, nous avons croisé les traces d'un blaireau.





Voie qui prennait le même chemin que nous pendant un long moment.



La disposition des empreintes nous indique qu'il progressait au trot.


Un peu plus loin c'est une empreinte de sanglier que nous avons vue.




A la fin de la boucle, le sentier longe les champs du départ. Les traces du blaireau croisent celles du renard qui recherchait en même temps ou non de quoi manger dans une motte de taupe.





La richesse en traces de cette zone me donne envie d'y revenir pour quelques affûts au blaireau ou au renard ... à suivre donc !















Partager cet article
Repost0
12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 10:29



Le grand froid de ces derniers jours et l'inversion de température ( 5° à 1000 m et températures negatives au sol ) font que le brouillard a stagné en fond de vallée, entrainant ainsi la formation de givre
.




Le givre naît du gel des goutellettes d'eau surfondues du brouillard au contact des objets.




En fait, les gouttelettes d'eau en suspension dans le brouillard restent à l'état liquide malgré une température inférieure au point de congélation de l'eau ( 0°C ). On dit qu'elles sont en surfusion.
Lorsque ces micro gouttes rencontrent un obstacle, elles se congèlent instantanément.








Partager cet article
Repost0
29 décembre 2008 1 29 /12 /décembre /2008 20:56
Une visite à Dunkerque pour les fetes de fin d'année.
Un temps sans nuages mais avec un vent fort glacial. Au bord de la plage, le sable et les flaques  étaient gelés.

 


Du fait du froid, peu d'oiseaux observés en bord de mer juste quelques goélands et quelques mouettes.



Une ponte de buccin s'est échouée sur le sable. C'est une structure spongieuse dont chaque capsule lenticulaire peut contenir 10 oeufs.
Le buccin ondé ( Buccinum undatum ) ou le Neptuna antiqua peuvent produire ces pontes.




Tube de vers de sable


Partager cet article
Repost0
22 décembre 2008 1 22 /12 /décembre /2008 22:44
Une sortie rapide au pré qui tue à la dent de Crolles en fin d'après midi ...
Une belle mer de nuages sur Grenoble et un coucher de soleil magnifique avec embrasement de la Dent de Crolles.
Bonne chaleur douce au soleil malgré une bonne petite brise de pente ... Les chamois loin, très loin au pied du pilier sud en plein soleil du soir.






Chamechaude, versant est.


Chamrousse et le taillefer



Grand Pic et Croix de Belledonne





Mer de nuage et Vercors




Face ouest et pilier sud de la Dent de Crolles



Pilier sud de la Dent de Crolles





Harde de Chamois au pied de la Dent de Crolles ( la photo n'est pas si mal, ils sont à plus de 500 m de moi  ! )
Partager cet article
Repost0
14 décembre 2008 7 14 /12 /décembre /2008 17:10
En rangeant ma "boite à trésors" m'est revenu en tête ce titre d'un livre passionnant de Roger Canac sur les cristalliers d'ici ou d'ailleurs.
L'idée est donc venue de faire un article autour de ce minéral magique : Le Quartz.
Les minéraux présentés ici viennent du bassin d'Argentières dans le massif du Mont Blanc. (Quartz fumé et quartz morion ).
Une pensée pour Laurent dont la mort et l'absence sont toujours aussi insupportables ...












Partager cet article
Repost0
1 décembre 2008 1 01 /12 /décembre /2008 20:43

Samedi après midi, nous sommes allés au salon naturissima assister à une conférence de Pierre Rabhi ...


Pierre Rabhi, par les temps qui courent, c'est un dangereux personnage !!! Il prône une insurrection des consciences, une "nécessaire décroissance" face à une société d'illusion et de factice ... Une non économie dont l'objectif est l'asservissement des uns pour les plus grands profits des autres ....


Ce monsieur donc, est un dangereux personnage car tranquillement, simplement, il distille, synthétise, met en perspective et place l'Ecologie et l'Homme au centre d'un système où les valeurs ne sont plus concurrence, conquêtes, profits mais éthique, humanisme, coopération.


Ce monsieur donc, est un dangereux personnage qui montre que l'économie de croissance et les valeurs qui la fondent n'ont plus d'avenir ( écrit en juin 2006 ) ..... Il avance que la seule logique qui permettra un partage des ressources de la terre passe par une décroissance, c'est à dire une utilisation rationnelle des ressources de la terre, par une reconstruction des circuits de production basés sur le respect des hommes : amap, agro-écologie etc ....


Ce monsieur donc, est un dangereux personnage car en plus d'être un philosophe, un ethnologue, un expert, est un batisseur de projets qui met ses idées en adéquation avec ses actions : la création d'amap, la creation de centre de formation d'agro-ecologie, un village écologie avec les WWF. Cela donne un autre regard sur des possibles de vie dans une société où le salut ne viendra pas des politiques "bling-bling", "caviar" et autres mais de la société civile avec des initiatives individuelles fédérées ou non au travers de mouvements aussi divers qu'ATTAC, la fondation Hulot, les repères de La-bas si j'y suis etc ...ou d'associations plus locales







« Quand le dernier arbre aura été abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson pêché, alors vous découvrirez que l’argent ne se mange pas. » dit un proverbe indien.



Partager cet article
Repost0
9 novembre 2008 7 09 /11 /novembre /2008 12:32
Partager cet article
Repost0
4 novembre 2008 2 04 /11 /novembre /2008 17:52



13 heures dans le champ en face de la maison : trois chevreuils. Déjà hier matin il y avait un brocard paissant dans le champ au même endroit. Brocard menacé par Mouche une chatte de la maison qui rampait derrière lui et l'a attaqué quand il est rentré dans le bois ....



Malgré une approche hyper prudente derrière les arbres et les haies des jardins voisins, j'ai été repéré !
La photo est recolorisée car les conditions météo et le zoom a fond ne donnent pas un super résultat !





Une des chevrettes a des taches blanches sur le corps, effet de mue ou autre chose, je n'ai rien trouvé dans la littérature qui explique ce phenomène.




Partager cet article
Repost0