Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 17:50

Trophées de la nature ASPAS 
Jean-Pierre Pernaut épinglé par des écologistes 


Aujourd’hui, le présentateur de TF1 se verra remettre un « trophée de plomb » par l’Association pour la Protection des Animaux Sauvages (ASPAS) pour sa vision passéiste de la ruralité et son apologie systématique de la chasse.
Le trophée de plume, qui récompense une action positive, sera attribué à Pierre Déom, le discret créateur du journal « La Hulotte », qui a déjà sensibilisé plusieurs générations de jeunes à la protection de la nature.
Comme tous les ans, les adhérents de l’ASPAS ont voté pour désigner leurs "favoris" au regard de l'année précédente. Le Trophée de plomb est donc attribué àJean-Pierre Pernaut, pour la diffusion récurrente de reportages faisant l’apologie de la chasse dans son journal télévisé. Le présentateur méprise des principes fondamentaux du journalisme, que sont l’information et l’objectivité. Il prend en otage la ruralité en diffusant d’elle une image filtrée, déformant la réalité. Il se dispense trop facilement de donner la parole aux opposants à la chasse ou aux associations citoyennes de défense de l’écologie, qui sont une part de plus en plus représentative de la population rurale moderne.
Or, sur le terrain, la chasse pose quotidiennement des problèmes de destructions d’espèces en danger, de chasses dans les espaces protégés ou chez des particuliers, de souffrance animale lors des déterrages, de brutalités, d’abus de pouvoir, et même d’accidents humains graves. Mais la mort récente d’un enfant de 12 ans, troisième non chasseur victime de l'insécurité liée à cette activité cette saison, n’offre pas une belle image de ce loisir. De cela non plus, le bon peuple n’a été informé.
Place au positif : l’ASPAS a le plaisir de remettre leTrophée de plumeàPierre Déom, fondateur, unique rédacteur et auteur des dessins de La Hulotte depuis 1972. Véritable mine d'informations sur la faune et la flore de notre pays, La Hulotte passionne ses lecteurs par son savoureux mélange de rigueur scientifique et d’humour. Écologiste avant l'heure, Pierre Déom nous fait rire et nous informe sur la nature et les animaux sauvages depuis maintenant 40 ans. Bon anniversaireLa Hulotte ! Dans son sillage ont été créés des clubs pour jeunes, les CPN (Connaître et protéger la nature), qui offrent aux enfants des opportunités uniques de s’épanouir et de découvrir leur patrimoine naturel.
Puisque les représentants politiques engagés pour défendre la nature sont rares, les associations à but non lucratif telles que l’ASPAS se doivent d’en dénoncer les atteintes, dans l’intérêt de tous, et d’encourager ceux qui œuvrent, informent et sensibilisent à la protection d’une nature vivante.
Contact presse : Pierre Athanaze - Président de l’ASPAS 
tél. : 06 08 18 54 55
Partager cet article
Repost0
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 22:40

Premier post d'une nouvelle série : les couchers de soleil !

 

P1350280

 

P1350283

 

P1350289

 

Partager cet article
Repost0
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 18:03

P1350232

 

Dans tous les sites visités, la glace est encore bien présente. De façon assez spectaculaire parfois.

Cet après midi, direction le lac du Bourget avant le redoux annoncé pour mercredi.

Les bords du lac coté Tresserve concentrent une grosse population de foulques, fuligule et quelques cygnes. Ils sont principalement sur les plages et dans les roselières.

 

P1350242

 

D'étranges méduses de glace croissent au pied des piquets

Coté du Bourget, quelques foulques et fuligules, deux couples de harles également.

Sur Aix, le port est gelé en partie, ce qui oblige les propriétaire de bateaux à un déglacage régulier de leur embarcation.

 

P1350117

 

Du coup les oiseaux du port : foulques,  grêbes et mouettes s'accomodent tant bien que mal de cette glace en allant de zone d'eau libre en zone d'eau libre.

 

P1350122

 

Grèbe huppée

 

P1350126

 

Mouette rieuse

P1350129

 

Foulques macroules

 

Les jetées et les devant du port sont pris par les glaces formées par le clapot et le vent.

 

P1350174

 

P1350194

 

On y trouve des fuligules, des nettes rousses, des foulques, un cygne, 

 

P1350168

 

P1350213

 

P1350204

 

Et toujours l'éternelle mouette ....

 

P1350161

 

Et pour finir, une méduse de glace ...

 

P1350144

Partager cet article
Repost0
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 20:29

Depuis une grosse semaine, règne sur la savoie la terrible reine Blanche du royaume de Narnia

 

P1350030

 

 

P1350034

 

P1350047

 

P1350045

 

P1350038

 

P1350056

 

 

P1350062

 

P1350070

 

P1350079

 

P1350086

 

P1350100

Partager cet article
Repost0
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 16:04

Lettre ouverte à M. le Préfet du Pas-de-Calais :

Prolifération des rongeurs et dégâts aux cultures :

l'ASPAS a la solution

 

 

Monsieur le Préfet,

 

Le 25 janvier, des agriculteurs sont venus manifester devant la préfecture d’Arras pour dénoncer la prolifération d’espèces causant des dégâts aux cultures, notamment les rats musqués et les lapins de garenne.

 

Leurs revendications, largement reprises par les médias, doivent être entendues à la lumière des éléments suivants.

 

Certains agriculteurs demandent le retour à l’utilisation de produits chimiques comme la bromadiolone, pour empoisonner légalement les espèces qui posent des problèmes à l’agriculture. L’inefficacité et les dangers de cette méthode sont reconnus. Cet anticoagulant puissant provoque l’intoxication directe (ingestion des appâts) ou indirecte (ingestion des cadavres) de nombreuses espèces, entraînant des répercussions en cascade sur une faune déjà fragilisée par les activités humaines.

 

En novembre 2011, 14 cadavres de milans royaux et 8 cadavres de buses variables ont ainsi été retrouvés dans le Puy-de-Dôme, sur des parcelles traitées avec ce produit chimique. Face à cette hécatombe, le préfet du Puy-de-Dôme a interdit, le 8 décembre dernier, l’utilisation de la bromadiolone sur les 22 communes du département abritant des dortoirs de milans royaux, rapaces protégés rares. Le préfet a également décidé de déclasser temporairement le renard et les mustélidés de la liste des "nuisibles". Ces prédateurs naturels jouent en effet un rôle incontestable de régulation des rongeurs et micromammifères. 

 

La gestion de ces espèces dans le Pas-de-Calais est catastrophique : renard, martre, putois et belette sont classés « nuisibles » et massivement détruits, alors qu’ils constituent les prédateurs naturels des rongeurs. Ce constat a d’ailleurs motivé notre association à déposer un recours contre ce classement incohérent auprès du Tribunal administratif de Lille.

À titre d’illustration, un renard consomme 3 à 4000 rongeurs par an, 5000 renards sont détruits chaque année dans le département. Le calcul est éloquent : ce sont des millions de rongeurs qui échappent chaque année à une prédation naturelle ! 

 

Par ailleurs, le lapin est un gibier très prisé par les chasseurs qui entretiennent ses populations pour favoriser la poursuite de leur loisir. Des associations spécialisées dans la défense de ce petit gibier oeuvrent ainsi dans le Pas-de-Calais avec comme objectif « de développer le lapin sur l’ensemble du département, petit gibier de base par excellence »… (cf. site de l’ADCPG 62 et ANCLATRA). Les agriculteurs se trompent probablement de responsables…

 

Notre association vous demande instamment de refuser la lutte chimique aux conséquences catastrophiques sur la chaine alimentaire et de retirer de la liste des « nuisibles » les renard, martre, putois et belette sur toutes les communes qui se plaignent des dégâts dûs aux rongeurs. Cette mesure représente le seul moyen efficace, naturel et gratuit pour lutter contre les dégâts causés aux cultures.

 

 Pierre Athanaze - Président de l’ASPAS

 

Contact presse : Pierre Athanaze - Président de l’ASPAS 

tél. : 06 08 18 54 55

 

Partager cet article
Repost0
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 15:06

Loup tué dans le Ventoux :

un acte de braconnage de trop

 

 

Le cadavre d’un loup mâle a été retrouvé lundi matin 30/01/2012 au pied du Mont Ventoux, en forêt domaniale à Bédoin (84), criblé de deux balles. Une enquête judiciaire est en cours. FERUS, la LPO PACA, la SFEPM et l’ASPAS tiennent à rappeler la gravité d’un tel acte de braconnage.

 

Une plainte contre X pour destruction d’espèce protégée sera déposée.

 

Cet acte de braconnage intervient après l’année la plus meurtrière pour le loup depuis son retour naturel en France. Pas moins de 12 loups ont en effet été tués en 2011 : au moins 2 loups braconnés, 1 loup retrouvé empoisonné, 3 loups morts par collision, 3 loups morts de cause inconnue, et enfin 3 loups officiellement abattus sur arrêtés préfectoraux (tirs de prélèvement et de défense).

 

Il est évidemment probable que la réalité de la mortalité, en particulier par braconnage, dépasse ces chiffres qui ne témoignent que des cadavres ayant été retrouvés.

 

La présence du loup était suspectée depuis 2008 dans le secteur du Mont Ventoux. Le massif est propice à l’installation de l’espèce, par la présence en abondance d’ongulés sauvages dont il se nourrit. Le Mont Ventoux ne parait pas encore accueillir de meute installée, mais constitue une zone de recolonisation naturelle pour cette espèce autrefois largement présente dans le Vaucluse.

 

FERUS, la LPO PACA, la SFEPM et l’ASPAS déplorent l’acharnement de certains à vouloir empêcher par tous les moyens le retour naturel du loup.

 

FERUS, la LPO PACA, la SFEPM et l’ASPAS rappellent que le loup fait partie intégrante de la biodiversité, que ce prédateur naturel occupe une place utile dans les écosystèmes, et que sa présence est une chance et une richesse pour notre patrimoine. Sa destruction par le braconnage relève d’un comportement irresponsable digne d’un autre âge.

 

Le loup gris (Canis lupus) reste une espèce fragile, classée « Vulnérable » sur la liste rouge française des espèces menacées. Présent depuis plusieurs centaines de milliers d’années, il a été abondamment détruit dans les derniers siècles jusqu’à disparaître du pays dans les années 1930. Revenu spontanément dans les années 1990 à partir de l’Italie, il est actuellement dans une phase de recolonisation naturelle. Avec une population estimée à moins de 200 individus répartis principalement dans le massif alpin, le loup reste une des espèces animales les plus rares de France. Son maintien dépend de notre volonté de lui laisser une place, en cohabitant avec lui.

 

CONTACTS PRESSE

Pierre Peyret  - FERUS - Tél. : 06 08 00 76 30 - Mail : pierre.peyret@ferus.org

Pierre Rigaux - LPO PACA - Tél. : 04 94 12 79 52 - Mail : pierre.rigaux@lpo.fr

Pierre Athanaze - ASPAS - Tél. : 06 08 18 54 55

SFEPM - Société Française pour l’Etude et la Protection des Mammifères - Mail : sfepm@wanadoo.fr

 

 

 

 

Voir l'article ci dessous :

Encore une victoire de la "ministre" de n'écrologie ....

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 21:03

Tuer plus pour payer moins :

Une nouvelle niche fiscale pour les chasseurs

 

 

Les scandales financiers dus à la mauvaise gestion de la nature coûtent chaque année au contribuable des centaines de millions d’euros. Il faut y ajouter la surenchère de cadeaux électoraux aux chasseurs : cette fin de semaine, les sénateurs examineront le projet de loi du député Jérôme Bignon. Au cœur de cette loi se niche… une nouvelle niche fiscale pour les chasseurs, cette caste peu connue des privilégiés de France…

 

Bientôt, les terrains aménagés pour les parties de chasse se verront défiscalisés. Cela n’est qu’un des petits et grands cadeaux électoraux dont le lobby chasse va bénéficier.

 

Privilégiés secrets des responsables politiques, qui se gardent bien de le claironner, les chasseurs vont être gâtés : outre la défiscalisation de leurs terrains de chasse, ils bénéficient depuis cette année d’une nouvelle espèce animale classée gibier (la bernache du Canada) et de la levée du moratoire sur deux espèces, l'eider à duvet et le courlis cendré, qui est pourtant issu d'un accord entre les chasseurs et les associations de protection de la nature réunies lors de la table ronde chasse. La chasse en enclos est désormais ouverte même par temps de neige, pour que leurs propriétaires puissent continuer à s’enrichir, et que les amateurs de gros tableaux de chasse puissent se défouler en tuant des dizaines de sangliers, de cerfs ou d’oiseaux, fussent-ils d’élevage.

 

Déjà en 2008, la Loi Poniatowski, avait créé un précédent en défiscalisant les chasses commerciales. Cette fois, deux propositions de  loi chasse sont actuellement en discussion, celle de Jérôme Bignon, président du groupe chasse à l’Assemblée Nationale, et celle de Pierre Martin, président du groupe chasse au Sénat. Tous deux UMP, ils présentent deux textes pratiquement similaires. Et pour cause, ils ont tous les deux été rédigés par la Fédération Nationale des Chasseurs…

Chacun de ces textes a été adopté dans sa « chambre d’origine ». Mais pour des raisons de cuisine interne à l’UMP, c’est la proposition de Jérôme Bignon, candidat dans sa circonscription de la Somme aux élections législatives de mai, qui a été retenue pour être soumise dès cette semaine au vote du Sénat.

 

Dans un contexte économique calamiteux, l’État français prévoit pourtant un budget de plus de 200 millions d’euros* d’amendes chaque année pour faire face à des contentieux, uniquement à cause de sa mauvaise gestion de l’environnement. Ces infractions environnementales représentent 17 % des contentieux engagés contre la France. Les plus importants concernent l’eau, les déchets et la biodiversité, comme l’insuffisance de la protection du grand hamster et de bien d’autres espèces. De plus, la chasse génère des finances souterraines outrancières sur lesquelles l’État ferme les yeux.

 

L’ASPAS dénonce cette braderie de notre patrimoine naturel, et attend qu’enfin, notre pays se dote d’une législation forte pour protéger la nature.

 

L’ASPAS s’élève contre les petits marchandages contre nature entre les patrons de la chasse française et le chef de l’État, qui les a reçus hier, soit, rappelons-le, tout juste une semaine après un nouvel et tragique accident de chasse qui a coûté  la vie d’un enfant de 12 ans.

 

Il est nécessaire que soit engagée une révision totale de notre système cynégétique archaïque, dangereux et dispendieux, qui est la honte de l’Europe. 

 

Contact presse : Pierre Athanaze - Président de l’ASPAS 

tél. : 06 08 18 54 55

 

 

* Source : Rapport d'informations fait au nom de la commission des finances sur l'application du droit communautaire de l'environnement, 12 octobre 2011, par Mme Fabienne Keller, Sénateur.

 

Extraits : "Les infractions dans le domaine de l’environnement restent nombreuses. Elles représentent 17 % des contentieux engagés contre la France. Actuellement, onze procédures sont ouvertes au stade du manquement, et quatre au stade du manquement sur manquement. Les domaines les plus concernés par les infractions sont l’eau, les déchets et la biodiversité."

 

c) L’évaluation des provisions pour litiges en 2010

A titre indicatif, la somme de 253,55 millions d’euros a été provisionnée dans le cadre du bilan de clôture 2010, contre 258,14 millions d’euros en 2009.

Plus précisément, le montant des provisions évaluées au titre du risque de condamnation pour défaut d’exécution d’un arrêt en manquement s’élevait à 222,98 millions d’euros en 2010. Deux affaires environnementales étaient concernées à ce titre : la directive sur les eaux résiduaires urbaines et celle sur les décharges non autorisées, pour des montants respectifs de 117,3 millions d’euros et de 61,7 millions d’euros.

En ce qui concerne le risque de condamnation en manquement pour retard de transposition d’une directive, le montant des provisions évaluées s’élevait à 30,58 millions d’euros, dont 21,84 millions d’euros pour une directive relative à l’environnement."

 

Synthèse du rapport de la commission des finances du Sénat :http://www.senat.fr/rap/r11-020/r11-020-syn.pdf

Le rapport en entier : http://www.senat.fr/rap/r11-020/r11-0201.pdf

 

 

 

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 16:58

 

 
 
 
 
 
 

Un enfant de 12 ans abattu par un chasseur    


 
 

 

Hier, lors d’une sortie en quad avec son père,  un enfant de 12 ans est mort, touché en pleine tempe par la balle d’un chasseur. Ce jeune garçon est le troisième non chasseur victime de l’insécurité liée à ce « loisir ». L’ASPAS, qui réclame une trêve de la chasse le dimanche, attend une réaction immédiate du Gouvernement.

 

 

 

 

C’est toute une famille qui est brisée, une fois de plus. Ce drame n’est pas un cas isolé, puisque d’autres accidents de chasse ayant entraîné la mort d’un enfant ont déjà été recensés les années précédentes. En France, la chasse n’est pas seulement une activité terriblement dangereuse pour ses pratiquants (plusieurs dizaines de morts chaque année, des centaines de blessés), elle l’est également pour tous les usagers de la nature (promeneurs, cueilleurs de champignons, cavaliers,naturalistes,…).

Cette source d’insécurité permanente se pratique avec des armes à feu puissantes, dans des espaces ouverts à tous, et les rares mesures de sécurité mises en place par les chasseurs (signalisation, gilets fluorescents) ne suffisent donc pas à garantir la sécurité des citoyens.

 Les accidents survenant majoritairement le dimanche (60%), l’ASPAS réclame depuis des années une simple mesure de bon sens : l’arrêt de la chasse le dimanche. Plus de 260 000 signatures en faveur d’une trêve dominicale des fusils ont déjà été récoltées. Pourtant, notre requête a été rejetée par Nathalie Kosciusko-Morizet dans un courrier que nous recevions en début de mois. L’arrêt le mercredi, qui fut une victoire de la démocratie, a quant à lui été vite oublié…

L’ASPAS alerte l’opinion publique sur l’organisation laxiste et passéiste du système cynégétique français, et dénonce l’absence totale de législation et de réglementation sur les règles de sécurité liées à ce divertissement, pourtant très meurtrier. Les chasseurs représentent moins de 2 % de la population mais s’approprient la nature pendant 6 mois de l’année, au détriment de tous les autres. Il est donc indispensable que les mentalités et la législation évoluent !

La fermeture de la chasse le dimanche est donc aujourd’hui la seule manière de faire baisser significativement le nombre d’accidents de chasse et de permettre à tout citoyen de profiter sereinement de notre patrimoine naturel commun.

Notre association attend, encore et toujours, une prise de position énergique ainsi qu’une décision claire  et immédiate du Gouvernement à ce sujet.

 

 
Contact presse : Pierre Athanaze - Président de l’ASPAS 
tél. : 06 08 18 54 55

NB : L’ASPAS envoie gratuitement son dépliant « Stop à l’insécurité liée à la chasse» et un dossier de presse à tous les journalistes en faisant la demande (par mail, fax, courrier).

 

 

* Saillie Sarkosienne dans l'Express du 17 janvier 2012 :

"Ce que je dis sur l'environnement, je le dis également pour la chasse. Les chasseurs ne sont pas les ennemis, ce ne sont pas les adversaires de l'environnement", a estimé Nicolas Sarkozy. 

"Il y a des décisions récentes qui ont été prises par le Conseil d'Etat qui sont vécues par une partie de nos compatriotes comme vraiment un souci non pas de résoudre un problème, mais de les empêcher de profiter de ce qu'on pourrait appeler un petit bonheur", a déploré le président, "j'ai entendu ce message, je recevrai d'ailleurs les associations de chasseurs sur ce sujet-là". 


Combien sont morts à cause du "petit bonheur" cette année ?

 

 
Partager cet article
Repost0
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 20:04

J'aime bien ce moment le soleil et les nuages se livrent un duel après la tempête pour finalement s'incliner devant la nuit !

 

P1340856

 

P1340862

 

P1340885

 

P1340930

 

P1340914

 

P1340939

 


Partager cet article
Repost0
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 18:09

Et en abondance par endroit puisqu'on a eu droit à du risque 4/5 pendant un moment.

 

P1340816

 

P1340820

 

P1340812

 

P1340836

 

P1340834

 

En attendant que le soleil décline j'ai même eu le temps de faire un croquis :

http://croquizorglub.blogspot.com/

Partager cet article
Repost0