Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 16:38

P1390491

 

P1390492

 

P1390494

Partager cet article
Repost0
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 16:51

Une des chattes a ramené à la maison un gros bec. 

Il était vivant et pas trop abimé extérieurement, on avait bon espoir qu'il reparte, malheureusement il est mort deux jour après.


P1390487

 

P1390488

 

P1390489

 

 

 

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 18:23

Ce midi dans le champ devant la cuisine, 3 cheveruils en pature. Deux femelles et un jeune male avec des bois en repousse.

les photos sont faites à fond de zoom donc pas de très bonne qualité !

 

P1390395.JPG

 

P1390408

 

P1390437

 

 

P1390454

Partager cet article
Repost0
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 21:33

Pour ce coucher de soleil du 29 décembre, quelques beaux nuages

lenticulaires .


P1390380

 

P1390364

 

Prémices d'une perturbation ?

 

P1390375

 

P1390372

 

Et pour finir, le coucher de soleil !

P1390354

 


Partager cet article
Repost0
24 décembre 2012 1 24 /12 /décembre /2012 10:29

Dans la cour du voisin, il y a un bouleau qui a été étété. Le travail a été si bien fait que toutes les branches coupées ont été laissées en l'état sans mastic, faisant la joie des insectes, vers etc....

Donc c'est l'occasion pour les mésanges, pinsons et autres d'y chercher des insectes. 

Un pic épeiche vient régulièrement inspecter les "cicatrices" des branches coupées pour rechercher de quoi manger.

Les photos de ce mâles sont pas extraordinaires car le zoom est à fond et les conditions de lumières pas parfaites.

 

 

 

P1390315

 

 

P1390332

 

P1390305

 

P1390298

 

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2012 6 22 /12 /décembre /2012 13:14

Au matin du jour de l'Apocalypse ......

 

P1390268

 

Clin d'oeil a Alexandre Jollien ;-)

"La fin du monde n'est pas la fin du monde c'est pour cela que je l'appelle la fin du monde"

Adaptation du soutra des diamants sur la non fixité du monde

 

 

P1390271

 

A méditer .....

Ce que la chenille appelle la fin du monde, 

le Maitre l'appelle un papillon

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 12:45

Dernier cadeau de noel à la mode : Le bernard l'hermite exotique, du Sri Lanka ou d'ailleurs...

 

121126153836855 90 000 apx 470

Photo Illégale "Ouest France"

 

On vous explique que c'est pas cher ( heu c'est relatif : le kit de base 25 euros, celui de luxe : couple avec piscine 60 euros ), sympa, ça ne mange pas beaucoup ( les restes du repas ), ça vit dans l'eau et sur terre .... et on peut customiser sa coquille à volonté .... Yo trop bien !

 

On peut se poser la question de savoir :

 

Qu'en est-il des populations locales ? d'ou viennent ces animaux : nature, élevage, sous produit d'autre élévage ?

Que vont elles devenir ici ? 

Que se passe t il quand le cadeau ne plait plus et se retrouve dans la nature ? Pour lui, pour les animaux locaux ?

Quel interet d'avoir ce genre d'animal ?

 

Un reportage sur France3 bretagne :

 

http://bretagne.france3.fr/2012/12/02/noel-insolite-rennes-avec-l-ami-bernard-l-hermite-156707.html

 

 

Partager cet article
Repost0
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 13:47
Lapins, rongeurs, 
chasseurs et agriculteurs :
le vrai problème
En Charente-Maritime, un vigneron a déposé une plainte contre les chasseurs : il leur reproche la prolifération des lapins, responsables d’importants dégâts aux cultures. Et si le vrai problème était une « gestion » irresponsable de la nature par le lobby chasse ? L’ASPAS propose des solutions simples : protéger les renards, prédateur naturel du lapin et soulager les agriculteurs du poids de ce lobby d’un autre âge.
Le lapin est un gibier très prisé par les chasseurs. Ces derniers entretiennent volontairement les populations de cet animal pour favoriser la poursuite de leur loisir, en organisant notamment de nombreux lâchers partout en France. Mais de cette soi-disant « gestion » découlent d’inévitables problèmes pour l’agriculture.
Chaque année en France, on estime à un million le nombre de renards abattus par la chasse et le piégeage. Prédateur par excellence des lapins et des micromammifères, le canidé est pourtant classé « nuisible » sur l’ensemble du territoire à l’exception de la Corse. Ce classement par arrêté ministériel autorise sa destruction toute l’année et sans qu’aucun quota ne soit précisé. Sur le seul département de Charente-Maritime, 4 000 renards sont détruits par an, même dans les communes où le lapin est lui-même classé « nuisible » à cause des dégâts qu’il commet… Le renard constitue pourtant un allié des agriculteurs, en éliminant à lui seul entre 3 000 et 6 000 petits rongeurs par an et de très nombreux lapins.
Il représente incontestablement la solution efficace et naturelle pour régler les dégâts causés par les lapins et les micrommamifères. Chasseurs contre agriculteurs ?
À cela s’ajoutent les lâchers de 20 millions de faisans et autres perdrix, nourriture artificiellement apportée aux prédateurs naturels qui perturbe la pyramide écologique et que les chasseurs n’entendent pas partager avec le renard... L’agrainage des sangliers couplé aux croisements génétiques réalisés pour obtenir des individus plus féconds correspond à l’entretien d’une arme de destruction massive des cultures. Mais les journées de chasse rapportent beaucoup d’argent aux sociétés de chasse…
La « gestion » de la nature par le lobby chasse est calamiteuse tant pour les équilibres biologiques que pour l’agriculture, coûteuse et dangereuse. Pour toutes ces raisons l’ASPAS demande, entre autres, le déclassement du renard des espèces dites « nuisibles ».
Communiqué ASPAS
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Partager cet article
Repost0
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 22:42
L’ASPAS demande l’interdiction des instruments barbares : NON aux pièges tuants !

Chaton piégéQui sait qu’aujourd’hui encore, dans nos campagnes, les piégeurs installent un peu partout, et toute l’année, des engins de mort capables d’abattre aveuglément des chats, des chiens et des animaux protégés ? L’ASPAS demande l’interdiction totale de ces pratiques d’un autre âge. 

Répartis en 5 catégories, il existe, globalement, deux sortes de pièges : ceux qui tuent et ceux qui attrapent. Les pièges dits « tuants » tuent instantanément, soit en se refermant violemment sur le dos ou le cou de l’animal, soit par noyade.

Aucun ne peut être adapté à une espèce précise. Attirés par l’appât, tous les animaux au même régime alimentaire peuvent se faire prendre. Les appâts carnés sont en effet susceptibles d’attirer tous les carnivores, protégés ou non, « nuisibles », et bien sûr domestiques.

Indépendamment des appâts, les similitudes morphologiques impliquent également des prises accidentelles inévitables. Les bilans de captures par piégeage en témoignent : genettes, chats forestiers, blaireaux, hérissons ou encore castors d’Europe, espèces dont les niveaux de conservation sont extrêmement faibles (notamment à cause de leur piégeage intensif, autrefois légal).

Alors qu’en France, près de deux foyers sur trois possèdent au moins un animal de compagnie, les chats et chiens domestiques sont souvent victimes de captures accidentelles. Ainsi, le piège à œuf attire de nombreux chats mais également des hérissons.

L’ASPAS dénonce la barbarie de ces pièges et demande l’interdiction définitive de leur utilisation au ministère de l’Écologie, afin que plus aucun piège tuant ne puisse être tendu en pleine nature ou proche de nos maisons et porter une atteinte grave à notre faune sauvage et domestique.

L’ASPAS met à disposition de toute personne intéressée un dépliant gratuit, pour reconnaître les pièges tuants et faire respecter la législation grâce à des conseils juridiques. Ce document contient également deux cartes détachables pour participer activement à cette campagne : une destinée au ministère de l’Écologie et une autre à envoyer à l’ASPAS pour évaluer l’impact de la campagne. Pour obtenir ce document il suffit de contacter l’ASPAS par courrier en joignant une enveloppe A5 timbrée à 0,95 euros.

 Une pétition en ligne pour obtenir l’interdiction des pièges tuants est accessible sur le site internet de l’ASPAS.

En savoir plus sur cette campagne

Dépliant et dossier de presse envoyés gracieusement aux journalistes en faisant la demande
(Photographies en 300 dpi également disponibles)

Contact presse : Pierre Athanaze – Président de l’ASPAS 
tél. : 06 08 18 54 55


Clip de la campagne : ( sensibles s'absternir ...)

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=aTlByHBpKCQ

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 16:52

P1390070

 

P1390075

 

P1390079

 

P1390088

 

P1390127

 

P1390130

 

P1390160

 

P1390180

 

P1390184

 

P1390188

Partager cet article
Repost0