Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 06:49

« Le prenant pour un sanglier, il a abattu notre demi-sang arabe ! »

Article du Dauphiné libéré du 10 novembre :

À la faveur de l’automne, les feuilles des sous-bois de la vallée du Bichet se sont parées d’orange, rouge et or… Une partie de cette vallée de la commune de Mirmande, l’un des plus beaux villages perchés de France, s’avère également être un parc privé de huit hectares. Idéal pour accueillir une partie des 50 chevaux _des animaux de valeur qui ont du sang de compétition_ de Myriam et Bruno Maignien, propriétaires du Haras de Conquet. Un haras-ferme équestre situé à quelques kilomètres de là, à Saint-Martin-sur-Lavezon, en Ardèche.

Pourtant, depuis le 2 novembre dernier, plus aucun équidé ne trotte sur le secteur…

Tué lors d’une battue aux sangliers

Émus et en colère, les époux Maignien confient : « Le 1 er novembre, peu avant midi, nous avons été alertés par les gendarmes. Ils nous apprenaient que l’un de nos chevaux avait été tué lors d’un accident de chasse. C’est le chef de la battue aux sangliers, organisée ce jour-là qui venait de les appeler. Au moins deux heures après le tir mortel… »

Myriam Maignien insiste : « Ce chasseur était à moins de 20 mètres de “Viognier de Conquet”, un demi-sang arabe âgé tout juste de deux ans. Son père est un Connemara très réputé et sa mère, un pur-sang arabe. Il a été abattu par une balle pour sanglier qui l’a frappé derrière l’épaule ».

« J’ai vu quelque chose de noir et j’ai tiré ! »

Écœuré, son mari ajoute : « J’élève depuis 1976. Ces chevaux, c’est toute notre vie ! Depuis, ils sont tous revenus en Ardèche ! »

« J’ai entendu du bruit dans les broussailles. J’ai vu quelque chose de noir et j’ai tiré ! » Voilà ce que le chasseur a livré, mercredi matin aux époux Maignien pour expliquer son geste. « C’est un scandale ! Avoir pris notre cheval pour un sanglier, c’est très grave ! Si un ramasseur de champignons ou un enfant portant du pain sec aux chevaux s’était trouvé là, dans le parc, il l’aurait abattu de la même façon. Et aujourd’hui, il serait en prison ! »

Partager cet article

Repost 0
Published by Zorglub - dans Coup de gueule
commenter cet article

commentaires

MARIE 12/11/2011 13:51


Moi, c'est bien simple j'interdis l'accès à mes prés aux chasseurs !