Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2007 2 10 /04 /avril /2007 11:01
SEJOUR EN CAMARGUE

Séjour en Camargue du mercredi 4 avril au vendredi 6 avril.

Camp de base à Arles, ce qui permet de se situer en haut du delta et donc de choisir les directions de visites.

Trois jours c'est largement insuffisant pour connaître à fond cette région, mais l'aperçu qu'on en a donne envie d'y retourner plus fréquement et plus longtemps.


Nous avons donc navigué entre les Saintes Maries de la Mer et les Salins de Giraud, recherchant les sites à oiseaux puisque l'objectif du séjour était de découvrir la faune avicole.

Le delta du Rhône se forme à la fin de la dernière glaciation ( Wurm - 10 000 ans ). Le delta grandit à mesure des apports en eaux des fleuves voisins ( la Durance etc ... ) et des variations du niveau des mers.

A mesure que le delta avance vers le large, il se forme des bourrelets dunaires littoraux qui piègent derrière eux un  réseau de lagunes dont la principale est l'étang de Vaccarès ( datée de près de 4 000 ans ).


Vue sur le Vaccarès et ses flamants roses

La plaine deltaïque couvre environ 1 740 km2 entre Arles, Fos-sur-Mer et le Grau du Roi.

Les paysages de la camargue sont issus de la rencontre du Rhône et le la mer, donc du taux de salinité dans le sol.
Le gradient de salinité variant du nord au sud avec au nord des bourrelets alluviaux construits par la fleuve.
Ces bourrelets donnent des "hautes terres" peu inondables et fertiles. Ensuite on trouve une zone de terre façonnée par les inondations et riche en marais. Cette partie de la camargue dite fluvio-lacustre est depuis 2 000 ans travaillée par l'homme.


Dans la zone fluvio-lacustre


Plus au sud, l'influence du sel se fait de plus en plus sentir et l'influence de la mer a modelé un paysage fait de marais saumâtres, de lagunes et de steppes salées. Cette partie exploitée depuis le moyen age est nommée : Camargue laguno-marine. C'est le lieu de l'élevage, de la chasse et le la pêche.


Dans la zone laguno-marine

Le site de la Capelière :

Site de 30 ha a proximité du l'étang du Vaccarès. La Capelière est située sur un ancien lit du Rhône : le bras d'Ulmet. Cette situation permet d'avoir sur un même endroit la foret alluviale, les marais, les étangs, les roselières et la sansouire ( cf plus bas ), il ne manque que les dunes et la mer !!



Site protégé géré par la Société Nationale de Protection de la Nature.

Cette visite ( 3 euros ) permet donc d'avoir une vue rapide sur la faune et la flore de Camargue tant au travers de l'exposition que des sentiers aménagés.

L'observatoire 1 permet de découvrir le monde des etangs. Nous y avons vu surtout des canards, des poules d'eau, fuligules et foulques.


Canard souchet au repos.


Jamais de repos complet mais toujours sur le qui vive ...



Canard colvert


Fulligule morillon ben aussi au repos :-)


Poule d'eau.

Le second observatoire permet d'observer la faune des marais.
Nous avons pu y observer des bécasses et l'échasse blanche.


Bécasse dans la boue du marais


Echasse blanche femelle


Echasse blanche mâle.

Le troisième observatoire a permis d'observer des Chevaliers Gambettes en train de se nourrir.


Chevalier .. gambette a priori

Le dernier observatoire nous a permis d'observer une spécialité régionale ... la rainette méridionale. Cette grenouille se repose sur les branches d'iris, de roseaux.





En sortant de la Capelière, nous avons été visiter une autre réserve gérée par la SNPN : Le salin de Badon.



Partager cet article

Repost 0
Published by Zorglub - dans milieu marin
commenter cet article

commentaires