Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2008 3 06 /08 /août /2008 18:27
L'estran étant la zone littorale limitée par les niveaux des plus hautes mers et des basses mers, la durée d'émersion durant le cycle des marées influence la distribution des êtres vivants, animaux et végétaux, sur différents niveaux.

Ceci crée comme en montagne un étagement de la faune et de la flore.



Etagement dans la zone de l'estran ( document Ifremer )



Etage adlittoral ou zone des embruns :

Cet espace n'est jamais recouvert par les marées mais les êtres vivants y sont sous l'influence des embruns.
Les êtres vivants ici ne supportent pas l'immersion mais apprécient une forte salinité pour se développer.


Rocher recouvert de différents lichens dans la zone des embruns.

Etage supralittoral :

Les êtres vivants ont besoin d'une émersion prolongée et ne supportent qu'une immersion très courte pendant les marées de vives eaux.
On trouve également des lichens en milieu rocheux et des puces de mer en milieu sableux


Talitres ou puces de mer sur la laisse de mer


Etage médiolittoral :

Les êtres vivants sont ici soumis à des cycles émersions / immersions.
La faune et le flore doivent supporter temporairement un assèchement.
C'est la zone privilégiée de la pêche à pied.


Flaque temporaire dans l'étage médiolittoral.


Etage infralittoral :

ici l'immersion est continue avec à la frange supérieure des émersions de courte durée.

Dans l'estran lorsque la mer se retire, les êtres vivants qui y sont subissent un certain nombres de chocs :

Un choc hydrique : pour lutter contre la dessication

Un choc thermique :
une flaque d'eau isolée peut voir sa température monter très fortement en été parfois à 40° et lorque la mer revient avoir sa température baisser rapidement.
De même en hiver, elle peut tres vite se refroidir au contact de l'air froid et avoir une température rapidement voisine de 0°.


Flaque avec des patelles.

Choc osmotique : dans chaque flaque les conditions de salinité peuvent varier entre les averses, l'évaporation etc ...

Choc mécanique :
Les êtres vivants doivent contre la force des vagues de la mer qui remonte.



Quelles adaptations les êtres vivants ont-ils mis en place ?


Pour survivre dans ce milieu extrème, les animaux developpent des adaptations en fonction du substrat sur lequel ils vivent.

Sur les estrans sableux :

S'enfouir dans le sable.

Comme certains mollusques bivalves : praires, clams, coques .... creusent un trou dans le sable pour profiter de son humidité.


 
Sur les estrans rocheux :


Se proteger dans une coquille :

Certains animaux quand la mer se retire se réfugient dans leur coquille : les bigorneaux, les patelles ou les balanes qui à marée basse vivent dans uen coquille hermétiquement fermée en ayant emprisonné une réserve d'eau.


Patelle et troque à marée basse.

Rechercher les endroits humides :

Souvent sous les algues comme le font les étoiles de mer, les crabes, les oursins ...



Se recouvrir de mucus.

La blennie ou "baveuse" est capable de sécréter du mucus pour garer son corps humide.
Les anémones de mer luttent contre le dessèchement grâce à leur forte teneur en mucus qui retient l'eau.
Certaines espèces d'anémones comme les actinies peuvent rétracter leurs tentacules pour limiter la perte d'eau.

Se fixer sur les rochers :

Certains animaux, poour lutter contre les vagues et les courants peuvent se fixer sur les rochers.
Les moules par exemple, sécrètent une ensemble de filaments ( le byssus ) qui lui permet de se fixer.


Colonie de moules fixée sur des rochers face à la mer

Respirer autrement :

La plupart des animaux aquatiques ont besoin de branchies pour respirer dans l'eau. Certains ont des systèmes complémentaires pour survivre hors de l'eau :

respiration cutanée : La gonelle, la motelle
poumon primitif : Le petit bigorneau
avaler de l'air : Le mordocet


Voilà un tour d'horizon rapide, donc très incomplet de ce milieu particulier qu'est l'estran.

Partager cet article

Repost 0
Published by Zorglub - dans milieu marin
commenter cet article

commentaires