Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 octobre 2016 7 23 /10 /octobre /2016 09:11

Une balade hier dans la plaine en fin d'après midi.

Impressions d'automne
Impressions d'automne
Impressions d'automne
Impressions d'automne
Impressions d'automne
Impressions d'automne
Impressions d'automne
Impressions d'automne
Impressions d'automne
Published by Zorglub
commenter cet article
14 septembre 2016 3 14 /09 /septembre /2016 16:27
je te surveille .....

je te surveille .....

Et une noix que les voisins n'auront pas !!!
Et une noix que les voisins n'auront pas !!!

Et une noix que les voisins n'auront pas !!!

Le visiteur de la forêt .....
Le visiteur de la forêt .....
Le visiteur de la forêt .....
Le visiteur de la forêt .....
Le visiteur de la forêt .....
Le visiteur de la forêt .....
Published by Zorglub
commenter cet article
18 août 2016 4 18 /08 /août /2016 17:29

Dans les rosiers de la maison vivent quelques sauterelles.

Une a bien voulu se laisser photographier !!

Une des sauterelles verte des rosiers mode camouflage parfait !

Une des sauterelles verte des rosiers mode camouflage parfait !

La grande sauterelle verte. ( c'est un mâle à cause des cerques )

La grande sauterelle verte. ( c'est un mâle à cause des cerques )

C'est la plus connue des orthoptères car elle est de taille imposante et elle fréquente de nombreux milieux.

Elle se déplace en marchant ou en effectuant de longs vols planés.

Elle se nourrit d'insectes phytophages.

Elle chasse de façon redoutable les mouches, chenilles et larves de coléoptères.

 

 

 

 

La grande sauterelle verte ( Tettigonia viridissima ).
La grande sauterelle verte ( Tettigonia viridissima ).
La grande sauterelle verte ( Tettigonia viridissima ).

C'est un animal commun mais qui souffre de l'urbanisation et des produits phytosanitaires du jardin et donc qui a tendance à devenir rare.

C'est une alliée précieuse au jardin qu'il faut préserver.

La grande sauterelle verte ( Tettigonia viridissima ).
Published by Zorglub - dans insectes jardin
commenter cet article
17 août 2016 3 17 /08 /août /2016 14:15
Groupe de 90 cigognes qui cerclent dans le ciel de Chambéry

Groupe de 90 cigognes qui cerclent dans le ciel de Chambéry

Lundi 15 aout, nous étions à Bissy dans la banlieue de Chambéry.

Nous avons pu observer un groupe de 90 cigognes qui cerclaient tranquillement dans une pompe.

La Savoie et la Haute Savoie sont des routes de migration pour les cigognes. celles-ci se mettent en route aux alentours de la mi-aout et il n'est pas rare d'en observer :

L'an dernier, le 27 aout 2015, un groupe d'une cinquantaine d'individus a fait une halte migratoire sur le toit d'un immeuble à Cognin.

Le 25 aout 2010, un groupe d'une dizaine d'oiseaux a été observé sur le toit d'une maison.

en 2015, j'ai observé un individu isolé à La Gache près de Pontcharra

principe du vol à voile ou la migration sans se fatiguer !!!

principe du vol à voile ou la migration sans se fatiguer !!!

1 : Le soleil réchauffe l'air au niveau du sol

2 : l'air chaud monte en spirales à certains endroits : c'est un thermique

3 : les cigognes ailes dépolyées se laissent porter par l'air chaud et montent sans efforts

4 : Arrivées en haut, elle se laissent tomber jusqu'au prochain thermique

5 : et elles recommencent .....

Cigognes en migration
Cigognes en migration
Cigognes en migration
Published by Zorglub - dans oiseaux migration
commenter cet article
14 août 2016 7 14 /08 /août /2016 16:15
Le lézard du jardin !
Published by Zorglub - dans reptiles
commenter cet article
11 août 2016 4 11 /08 /août /2016 16:19

Nous sommes habitués à voir les soirs d'été dans le ciel au dessus du village des martinets noirs or depuis quelques soirs, ce sont des martinets à ventre blanc ( martinet alpin - Apus melba ) qui viennent chasser au dessus de la plaine et du village.

Je n'en avais jamais vu à cet endroit mais plutôt en altitude en Chartreuse ou dans le Vercors.

C'est pour moi un oiseau plutôt d'altitude.

Actuellement le temps est venteux et nuageux : rouleaux de nuages sur la barrière de falaises au dessus le la vallée, fort vent du nord en altitude. C'est peut être une raison de leur présence en plaine ?

extrait de mon carnet de terrain

extrait de mon carnet de terrain

10 août 2016 3 10 /08 /août /2016 09:50
Gepetto est dans mon jardin !
Gepetto est dans mon jardin !
Published by Zorglub
commenter cet article
7 août 2016 7 07 /08 /août /2016 17:03

Le cincle plongeur ( Cinclus cinclus ) est un passereau caractéristique des eaux courantes des collines et des montagnes.

Il fréquente des eaux de bonne qualité, il est donc un indice précieux de l'estimation de la pollution d'un cours d'eau.

Cet oiseau est bien distribué sur tout l'arc alpin : de l'étage pré-alpin jusque vers 1800 m. il a été observé au maximum à des altitudes de 2200 à 2300 m.

Appelé merle d'eau, le cingle se reconnait aisément à son cou et sa poitrine blanche

Appelé merle d'eau, le cingle se reconnait aisément à son cou et sa poitrine blanche

Nous avons pu l'observer assez longtemps car s'il est discret, il ne semble pas farouche lorsqu'on est à bonne distance.

Nous avons pu l'observer en train de chasser. Tout d'abord posté sur les cailloux, il chasse en marchant sur le fond de l'eau parfois partiellement immergé d'autres fois totalement immergé.

On peut le voir dans les endroits où il y a du courant, nager à la surface, ses ailes lui servant de pagaies.

Une fois qu'il a fait le plein de larves et d'insectes, il se poste sur un rocher et déguste ses proies.

cincle en action de chasse
cincle en action de chasse
cincle en action de chasse

cincle en action de chasse

LE CALENDRIER DU CINCLE

 

Au printemps :

le cincle fait deux couvées : une fin mars, l'autre en mai.

La couvaison dure 15 jours et l'élevage des jeunes prend trois semaines. 

Les jeunes savent nager avant de voler. Ils se dispersent le long de la rivière à la recherche de nouveaux territoires.

Pour les parents, le cycle de couvaison reprend.

 

L'été :

Les couvaisons terminées, chaque membre de la "famille" vit sa vie de façon autonome. Lors des fortes chaleurs, on peut les observer cachés sous de grosses pierres.

 

L'automne :

C'est le moment où le cincle se gave de nourriture afin de se constituer une fine couche de graisse qui lui servira à se protéger des basses températures de l'hiver.

 

L'hiver :

En fonction de la dureté du gel, le cincle migre vers des altitudes basses, en général sous 1 000 m.

Dès février, la construction du nid commence. Les deux adultes participent à l'élaboration du nid ( une grosse boule de mousse, de terre et de brindilles ).

 

 

 

Le cincle plongeur, un autre oiseau des torrents.
Le cincle plongeur, un autre oiseau des torrents.
Le cincle plongeur, un autre oiseau des torrents.
Le cincle plongeur, un autre oiseau des torrents.

Du fait de la pollution des cours d'eau et des aménagements hydroélectriques, les populations de cincles sont en régression.

Le cincle plongeur, un autre oiseau des torrents.
5 août 2016 5 05 /08 /août /2016 17:37

La bergeronnette des ruisseaux est un passereau de la famille des Motacillidés. Oiseau typique des torrents de montagne, elle est bien répartie sur tout l'arc alpin où elle est commune jusqu'à une altitude de 1700 m.

Nous avons pu l'observer sur le Guiers dans le cirque de Saint Même où le fond du cirque avec la prairie et les berges caillouteuses du torrent se prêtent bien à sa présence.

le dessous est jaune citron, avec des ailes brun sombre, un sourcil blanc. La femelle a la gorge blanche et le mâle la gorge noire en été.

le dessous est jaune citron, avec des ailes brun sombre, un sourcil blanc. La femelle a la gorge blanche et le mâle la gorge noire en été.

Elle fait son nid dans des cavités naturelles.

Il y a deux couvées par an avec en moyenne 4 poussins.

Cette espèce s'observe tout au long de l'année en milieu alpin. 

Elle migre partiellement en hiver sous l'altitude de 1000 m 

Zoom sur la bergeronnette des ruisseaux
Zoom sur la bergeronnette des ruisseaux

Nous avons pu observer les attitudes caractéristiques des bergeronnettes : des mouvements de queue incessants et une marche rapide et nerveuse.

Les oiseaux sautaient de pierres en pierres et d'un saut rapide attrapaient des insectes volant au dessus de l'eau.

Bergeronnette en chasse
Bergeronnette en chasse
Bergeronnette en chasse

Bergeronnette en chasse

Published by Zorglub - dans oiseaux
commenter cet article
4 août 2016 4 04 /08 /août /2016 16:59

Nous sommes allés au cirque de Saint Même et en passant au col du Granier, nous avons pu observer les traces des éboulements récents ( Janvier et mai 2016 ).

Le Granier ( 1933 m d'altitude ) est un vaste karst qui possède un énorme réseau de grottes et fissures : 341 gouffres de 10 à 560 m de profondeur soit environ 66 km de galeries.

Ceci est un point faible de cette montagne.

Face nord du Granier

Face nord du Granier

La face nord du Granier a été façonnée par l'éboulement de 1248 qui détruisit plusieurs villages et fit des milliers de morts.

Une grosse période de pluie engendra un éboulement des roches sur le soubassement de marnes gorgées d'eau qui généra alors un vaste glissement de terrain.

Eboulement du pilier nord-ouest
Eboulement du pilier nord-ouest
Eboulement du pilier nord-ouest

Eboulement du pilier nord-ouest

Dans la nuit du 8 au 9 janvier 2016, le pilier nord-ouest du Granier s'est écroulé vers Entremont le Vieux.

La fracture large de 85m et haute de 185m environ représente un éboulement de roches de

120 000 m3.

L'impact au sol de l'éboulement a généré une secousse de 2,4 sur l'échelle de Richter.

La cause semble être une infiltration incessante de pluie.

éboulement de la face est

éboulement de la face est

En avril et mai 2016, un éboulement sur la face Est s'est produit, toujours à cause des conditions météos : pluie froid et variation de températures importantes.

Ce sont 100 000 m3 de roches qui sont tombées. La pluie mélée aux éboulis a evolué en lave torrentielle qui a coupé la route de Chapareillan au col du Granier.

Published by Zorglub - dans geologie
commenter cet article